Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

GOUVERNEMENT OU PAS LES CHOSES MARCHENT ... GRACE AU ROI !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> Détendez vous -> Art & Culture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 956
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Lun 9 Jan - 22:36 (2017)    Sujet du message: GOUVERNEMENT OU PAS LES CHOSES MARCHENT ... GRACE AU ROI ! Répondre en citant

GOUVERNEMENT OU PAS LES CHOSES MARCHENT GRACE AU ROI  
  
L’Etat est comme un corps qui cherche son physique absent ou en formation, mais dont l’âme, dont il ignore le statut, conduit toujours la vie qui palpite d’évènements importants.  
  
AUGUSTE ET TENDRE A LA FOIS 
  
Temps de paix, l’alternance et l’évolution, intelligente, pacifique, soufi pour ne pas dire zen, ont rendu à nos rois leurs âmes de grands seigneurs et de bons enfants aussi. Inlassable, le généreux roi, sensible et tendre, est très proche du peuple, avec sa bienveillance naturelle envers les pauvres qui l’adulent. Les faibles et les démunis, sont de fait, son souci premier. Humble auditeur du sermon de vendredi, Sa majesté le roi, Mohammed VI, vient de clore la réception des ambassadeurs des pays étrangers, avec sa superbe protocolaire. 
  
UN ROI AFFABLE ET HUMAIN  
  
Là, il s’incline maintenant sur le front du blessé alité. Saint Louis, le roi de France, faisait à son époque ainsi. Qu’il soit ancien opposant, comme Youssoufi, devenu premier ministre de son défunt et illustre père, ou là, comme hier ce brûlé du troisième degré ! Ce rescapé de la dernière tragédie de la route,  qui a emporté dix âmes et laissé plus de vingt brûlés. C’est un passage émouvant, un message, à donner des larmes en forçant l’admiration. Il s’est penché et a salué l’homme enfoui dans ses pansements. Après s’être enquis visiblement de son état et lui avoir dit des mots réconfortants, il lui a embrassé le front, à ce grand brûlé alité. Momifié, sous les pansements, gravement brulé par un incendie des suites de l’explosion survenu entre un car et un camion-citerne.  
  
UN CHANTIER NON STOP : LE MAROC 
  
Un roi enthousiaste et effervescent. Le roi superbe, après son récent et admirable safari politique en Afrique, vient de cultiver des nouveaux soutiens et raffermir nos anciens amis. Que ne peut-on concéder pour notre identité, notre Sahara et notre présence sur le continent. Après Casablanca et ses énormes chantiers, le Roi M-VI vient à Marrakech pour lui redonner plus de couleurs et d’activités. Il discute avec les gens et les salue avec tant de chaleur, de ferveur que de proximité. Puis, il visite, très intéressé les magasins et les ateliers. Des aménagements et des créations qui œuvrent pour l’embellissement de la ville touristique, dans le respect de son identité multiple et variée.  
  
LE MELLAH DE MARRAKECH 
  
Là, c’est une composante historique, forte, qui s’ajoute aux valeurs du pays et de cette cité des mille et une nuits. Ainsi, ses quartiers historiques rehaussés, voient sous son impulsion royale, leurs particularités recouvrées. Tel ce retour du Mellah à son vrai nom premier. Un emblème millénaire qui a subi une malheureuse erreur après sa préjudiciable atrophie. Et voilà que l’acte souverain, judicieux, objectif et civilisationnel qui lui redonne valeur et vie. C’est la reconnaissance, mille fois renouvelée,  des minorités millénaires, si fidèles au trône et au pays. Laquelle, entre nous, n’auraient pas dû émigrer, ni oublier leurs héritages séculaires de droit et ses riches activités dans ce pays. Ce geste particulier de SM, plaide en faveur de l’hospitalité sanctifiée du pays. Il revisite son histoire ancienne, en illustrant la tolérance spontanée des siens. Un havre œcuménique des religions. C’est pourtant le dieu unique et le même Dieu, par delà les différences, incomprises ou exacerbées des cultes et des crédos. C’est un pays qui cultive et honore la présence pacifique de toutes les religions. Celles des couleurs et des identités propres, si fertiles dans cette nation du juste milieu.  
  
LES MOTS TELS DES BOMBES. 
  
Par-delà le temps, les guerres multiples où nous assommes plongés ou piégés, les mots sont très durs aussi. Telles des mines, des fusées ou des bombes, leurs tirs font la guerre ou la paix. Tels des propos blessants qui stigmatisent et révoltent, tels des anathèmes, les anachronismes nostalgiques, nous révulsent aussi. Trait d‘union, Chabat le chamailleur va-t-il s’assagi, après s’être illustré d’une sortie anachronique ? Il nous sort, avant de sortir, un slogan nostalgique, surgi du passé suranné ! Un passif oublié, né des fractures coloniales et des reliquats du nationalisme atavique. Une fièvre fervente qui illustre encore quelque uns des disciples, non guéris de leur empire perdu. Cette parabole devenue légende, ressemble à l’Atlantide dont il ne reste que les Grottes d’Hercule et sa demi-divine mythologie. 
  
LES LOIS DU HASARD DEFIENT LES CALCULS 
  
Les calculs les mieux établis. Toujours est-il que sa bavure chabatique* est triplement utile. Homme fusible, sa fonte n’aura pas sauvé le moteur, mais posé des questions sur la voiture. Le Chabat truculent du PI s’est fait luxer des tractations en allégeant le PJD. Primo. La vanne va pousser le Chabat au Sabbat et lui permettre de se reposer des tribunes du PI ! Qui plus est, elle pousse l’acariâtre et taquin tribun, aux valeurs de loyauté et à la geste de reconnaissance du PI. Deuxio. C’est une saillie, diplomatiquement utile. On se remet à parler aux mauritaniens et à les revisiter. Le Maroc respectueux, reprend le dialogue avec les frères voisins et amis, l’Abdelaziz qui était fâché. Benkirane se rend en Mauritanie. Un pays que l’on croyait perdu à jamais dans les gorges polisariennes de Guergarate et relégué parmi les mercenaires et les adversaires de notre monarchie et de notre unité. Tercio. Voilà qu’une roue saute du tandem. Le dit cycliste s’est révulsé de lui-même et du futur gouvernement de Benkirane et du PJD. Il laisse Benky en roue libre de s’associer avec n’importe qui. Qui plus est sa saillie mémorable lui a permis de s’ôter des pieds de Benky pour complaire aux exigences d’Akhanouch, le nouveau riche et proprio du RNI. Ainsi évincé, pour ne pas dire déjanté, afin de placer d’autres proches partis du RNI et son nouvel ami, dans l’ordre, L’UC, le MP, l’USFP, pourquoi pas le PAM, tant qu’on y est.  
  
  
COMMENT SERA LA SUITE 
  
Comme il l’a fait pour Youssoufi sur le front, un tas de patients, de pauvres et de vieux, comme il l’a fait pour le brûlé, Sa Majesté, va se pencher frontalement sur le cas du Gouvernement en formation. Sa Majesté je le souhaite, eu égard aux critères de la démocratie agissante et aux problèmes vitaux du Maroc et des marocains, va dire à Akhanouche et demander à Benkirane de se serrer la main et de serrer les rangs, pour ne pas flipper la majorité et les partis requérants de participer, en groupe solidaire, à ce gouvernement. Celui de SM, qui plus est, selon sa définition.  
Dr Idrissi My Ahmed, le 09 Janvier 2017   
  
  

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Jan - 22:36 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> Détendez vous -> Art & Culture Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com