Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

AMES ET NUAGES OU LA PRIERE DU TAPIS VOLANT

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> Détendez vous -> Actualités Marocaines et Du Monde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 21:39 (2016)    Sujet du message: AMES ET NUAGES OU LA PRIERE DU TAPIS VOLANT Répondre en citant

 AMES ET NUAGES OU LA PRIERE DU TAPIS VOLANT 
  
 
 

 

 
Fils des astres par la volonté des dieux, les humains du berceau-matrice Terre, doués d’âmes ou presque, se sont bercés de mythes antiques pour se trouver une place et s’identifier aux héros. Entre démons et merveilles, démiurges et demi-dieux, entre les puissances cosmiques et les faiblesses terrestres, les cultes et les modèles religieux se sont transmis, à l’homme et par l’homme. Et ce passage de relais s’est fait par-delà les frontières et les nations, malgré les clashs des tribus, des chefs et des clans, comme autant d’exploits guerriers, de beaux actes ou de civilisations 
  
Un télescope sur l’Olympe  
  
Nous les vivants. Vus par l’astrophysique, nous sommes, des algues aux humanoïdes, en passant par les reptiliens, avec notre Soleil et ses planètes, dont notre fichue Terre, l’une de 2000 milliards de galaxies sur cet univers, explosif et en expansion, si petits, si minuscules et tellement insignifiants. Sur Terre, toi dans ton cagibi, monsieur le président et ta race supérieure, vous ne valez quasiment rien ! Hugh, j’ai dit, en bon autochtone indien ! Mais en fait de malheurs, vous et ces illustres candidats querelleurs, vous en causez des masses d’erreurs. Vous surpassez les plus bornés des Cyclopes et plus les rustres Titans ! Et vous en faites tellement qu’on se croit voir des films pornos de cette Olympe mythologique ! Les puissances interposées vous protègent de façon impériale des retombées de vos propres misères ! Et ça nous rend jaloux et si las de ne pas trouver, pour nous, d’aussi richissimes acolytes et de népotistes prélats. 
  
Sciences, croyances et mystique  
  
Sciences et religions se sont fait tour à tour la guerre pour y plonger cette race d’animaux, que nous sommes, ou pour la sauver des atrocités et des pires malheurs. Souvent avec des résultats controversés ou quasiment contraires ! Mammifères carnassiers, nous avons été bibliquement anoblis par la main de Dieu, en nous appelant singulièrement des Humains ! Une élévation vers le monothéisme, par Son verbe sur Adam. Une aspiration vers l’éternité, dont on ne voit ici, plus que les argiles et les sangs. Ce qui est loin de nos reliquats de lumière ou de ce supposé bout d’âme, que beaucoup ne voient pas.  
Les pieds et surtout les mains, la conscience d’être et de se poser des questions, le verbe, la parole et la voix, nous donnent des airs et des caractères, qui soi-disant supérieurs, nous diffèrent si peu de ceux de nos regrettables proies. N’est-ce pas BB ? Par les armes et la plume, antidotes conflictuels et complémentaires, nous nous sommes tour à tour, libérés pour assujettir autrui et pour exploiter nos semblables. Les autres, c’est de la chair ! Ah, les Barbares, ah les Méchantes  
  
A bas les colons 
  
Prébendes furieuses, prédations exacerbées, criminelles et folles, les explorations et les découvertes, les colonisations militaires ont assujetti des peuples qu’ils traînent encore de guerres en guerres. A cause des suprématies établies et des frontières imposées et du besoin de leur vendre des armes, pour se disputer en consommant et en se créditant. Establishment et impérialisme, les financiers sont les vrais moteurs des superpuissances et les marques de leurs fabriques d’armes.  
On empoisonne l’existence des gens. Apartheid dans les colonies et dans les camps de concentration où végètent à jamais les prisonniers civils. Les guerres aux millions de victimes, les vieux, les femmes et enfants, en sont victimes de choix. Telles ces écoles et à l’instar de ces hôpitaux que l’on bombarde et pilonne ! Le chaos des villes et des infrastructures, les exodes tous azimuts, nous interpellent ! Voilà, ce que civilisés et pacifistes, l’on sème. Les âmes hésitent à descendre et les nuages blancs fuient. 
Ils vont par centaines de milliers fuir et émigrer vers le Nord ! Vers l’Europe de surcroît, là où les fugitifs défient les mers par leurs vagues, humiliés par leurs atroces misères et méprisés par toutes les formes de de haine et de xénophobies. Au péril de leurs vies, ils errent, pourchassés de façon sordide par des gens heureux et tranquilles, qui sont loin des bombes que les leurs vendent à leurs tyrans et ignobles assassins! Ils sont refoulés, éjectés des routes et expulsés des camps ! Salut à ceux de la Jungle de Calais ! Les autres, c’est de la chair. Bis repetita. 
  
Ecologie 
  
C’est cette Terre, démolie et surchargée de peines et de meurtres, dont nous épuisons la matrice et que nous intoxiquons de par nos exagérations insensées et nos déjections putrides. Les gens de la Cop22 vont aimer ça. Je parle du lien entre la mystique et l’écologie !  
Tiens, c’est une idée neuve, une nouvelle facette du prisme global, une branche pour ménager l’écosystème ! Ils vont s’en servir comme pommade, ce afin de lénifier et de lustrer la Responsable, qui aura été martyrisée pour une histoire de déchets recyclés. Déstabilisée pour les beaux yeux des cimentiers et du carburant nécessaire à leurs fours, on lui en a fait des misères, la pauvre ministre, pour trois fois rien ! Et pourtant, c’était juste un petit chouya de collatéral. Une tentative de réchauffer, si peu la Terre, au lieu de pourrir ses eaux profondes. Et par là, de polluer ses eaux résiduelles potables, qui sont des nappes de plus sèches et rares. 
  
De l’âme 
  
Le fourreau, quelle que soit la beauté de ses ors, n’est pas l’âme. Créée pour être éternelle, esprit de lumière, l’âme pérenne et vraie, a pourtant besoin de corps afin de s’exprimer dans le sensible et le réel. Cet étui paradoxal pour une entité immortelle est labile et fragile. Il est quasi virtuel, tant il est et furtif, fugace et éphémère. Enigme de cette existence courte et duale ! Impénétrable et secrète, ombre évanescente, fantôme ou spectre, elle est brouillard ou nuée, cette âme. Vaporeuse, elle semble libre et nous regarde d’en haut, car elle appartient plus au ciel qu’à nous ou qu’à la terre. Qu’avons-nous, nous autres comme sens pour nous la représenter ? Ce sont des banalités, Lecteur ! On ne m’a pas appris plus. Frustré, je ne peux vous donner plus. 
  
Monologue du nuage 
  
Et cette âme dit en elle-même. Tel un nuage noir dans un ciel bleu d’été, je suis une menace pour certains, un espoir pour la plupart. Les uns ont un parasol étendu en guise de parapluie. Les autres, des terres à arroser ou une voiture à laver, préfèrent le service gratuit du ciel. Celui-là a un corps qui ne trouve ni eau à boire, ni bain pour plonger ses pieds malades ou pour se rincer les doigts eczématisés…  
Pour moi-même, sans conscience comme vous autres, ni identité fixe en apparence, par trop chauvine et narquoise, je reste incompris sans frontière. Je suis le nuage. Origine de la vie, je suis suspendu en l’air sur cette aire éthérée entre le sol et l’univers. Devenu fils de la terre, je suis un hère difforme, sans ailes ni pieds pour me supporter. Oui, je suis tel un nuage, et il y a l’atmosphère, qui est à la mode marrakchie. Et puis l’attraction terrestre, je vous laisse à votre physique et moi à ma mystique.  
Au contraire des terres, s’il ne les possède pas, le ciel appartient à tous. En apparence, ou presque, pour ceux qui volent, n’est-ce pas. Et ceux qui espèrent aussi ! Je suis tel ce meuble, sans projet, nu, sans autonomie ni mémoire. Je sens que ma place n’est pas là. Je ne peux ni m’asseoir ni me reposer. Je dois périr, fondre ou flotter, je m’envole pour durer un peu plus. 
  
Il se fait philosophe  
  
Et il râle. Pourtant, ce n’est pas le temps des pluies, je peux vivre encore, sans me dissiper ni me dissoudre. C’est la saison des guerres et des orages. Le ventre alourdi par les eaux, le cœur profondément noirci de douleurs, j’aurais voulu nager, voler, flotter squatter, jouer comme les autres nuages. Je suis un nuage ? Non, je suis une âme ! 
Patience, si je flotte au-dessus de vos têtes, ne voyez-là ni menace ni arrogance. Je suis sage comme un nuage. Et puis, si le soleil vous brûle, je peux vous protéger encore. Mais, vous autres les humains d’ici, prière n’usez pas de missiles. Pour ne pas m’empoisonner ni me pulvériser aux fins de m’avorter en pluies, hors saison, pour vos seuls besoins. Les âmes, comme moi, ont besoin de calme pour flotter et emplir les corps de leur substantifique sérénité. Et, c’est si beau un nuage qui flotte en l’air.  
  
Dr Idrissi My Ahmed, Kénitra, le 27 Octobre 2016  
 

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 21:39 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> Détendez vous -> Actualités Marocaines et Du Monde Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com