Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le gouvernement cède devant la persistance du mouvement de protestation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Mer 4 Nov - 23:58 (2015)    Sujet du message: Le gouvernement cède devant la persistance du mouvement de protestation Répondre en citant

NATION

Le gouvernement cède devant la persistance du mouvement de protestationLe service sanitaire national abandonné, les étudiants en médecine mettent fin à leur grève qui a duré près de deux mois
Ayoub Lahrache,LE MATIN
  03 November 2015 - 18:09
  0
Facebook Tweet Google +


Les étudiants en médecine ont fini par avoir raison du projet du ministère de la Santé.Ph. MAP 
Le projet du service sanitaire national ne fera pas son entrée dans le circuit législatif, en tout cas pas sous sa forme actuelle. En effet, le gouvernement a fini par céder face à la pression des étudiants en médecine. Ces derniers mettent fin aujourd’hui à leur grève qui dure depuis près de deux mois. Un accord conclu, hier à Rabat, entre les représentants des étudiants, le ministère de la Santé et le ministère de l’Enseignement supérieur marque ainsi l’épilogue d’un bras de fer dont le point d’orgue a été sans conteste la marche nationale des blouses blanches qui a sillonné la semaine dernière le principal boulevard de la ville de Rabat.
La crise entre le ministère de la Santé et les étudiants en médecine se dissipe enfin. Les étudiants, en grève depuis plus de 60 jours, ont décidé de reprendre leurs cours à partir d’aujourd’hui. Cette décision, prise à l’issue d’un vote organisé au niveau de sept facultés de médecine nationales, intervient après l’accord signé entre les représentants des étudiants d’un côté, et le ministère de la Santé et celui de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres de l’autre.
Le nouvel accord, rédigé lors d’une première réunion tenue samedi, puis signé mardi à Rabat, vient annoncer l’abandon définitif du projet du «service sanitaire national» qui sera remplacé par un nouveau projet, n’ayant pas un caractère obligatoire et qui sera élaboré en étroite collaboration avec les étudiants. Ces derniers tiennent à exprimer leur engagement en faveur d’un dialogue sérieux pour trouver une alternative au projet abandonné.
Contactés par «le Matin», des représentants des étudiants ont affirmé que l’accord conclu signe aussi la fin des bourses à 120 dirhams que recevaient les étudiants pour les travaux effectués au niveau des Centres hospitaliers universitaires (CHU) et qui passent désormais à 600 dirhams. L’augmentation se fera en deux tranches, la première à partir du mois de janvier prochain, alors que la deuxième se fera en janvier 2017. Au total, l’accord adopté comporte douze points, allant presque tous dans l’intérêt des étudiants, qui s’engagent au dernier point à mettre fin à leur grève. Du côté du gouvernement, tout donne à penser qu’il a fini par céder devant la pression des grévistes. Ainsi, les étudiants de septième année, exerçant les fonctions de médecin interne au niveau des centres relevant du ministère de la Santé, verront leurs indemnités augmenter à partir de l’année prochaine et l’organisation de concours de spécialité et de la fonction publique sera modifiée dans le sens souhaité par les étudiants. Le ministère de la Santé s’engage aussi à inclure les représentants des étudiants dans tous les projets visant la réforme du secteur. Il devra aussi œuvrer, entre autres, à l’amélioration de la qualité de la formation au niveau des facultés et des CHU ainsi que de la qualité des équipements. 












- See more at: http://lematin.ma/journal/2015/le-service-sanitaire-national-abandonne-les-…
_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Nov - 23:58 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Jeu 5 Nov - 00:16 (2015)    Sujet du message: Le gouvernement cède devant la persistance du mouvement de protestation Répondre en citant

Les étudiants en médecine rejoignent le s amphis
Actualités
Écrit par Khalid Darfaf   
Après deux mois de grève 

 
Enfin, le spectre d’une année blanche a été évité. Après deux mois de grève  «injustifiable», les étudiants en médecine et en pharmacie  ont décidé de mettre un terme à  leur mouvement de protestation et rejoindre les amphis. La décision a été prise lundi par les grévistes, après avoir voté à la majorité le procès verbal tenant lieu d’accord. 
La signature de ce document entre les concernés et le ministère de la Santé et celui de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a eu lieu hier, mardi 3 novembre, à Rabat au siège du ministère de la Santé. En fait, cet accord vient confirmer les points contenus dans celui du 26 octobre 2015. Ainsi, les départements de la Santé et celui de l’Enseignement supérieur ont réaffirmé encore une fois leur attachement au dialogue élargi, responsable et productif  avec toutes les parties prenantes. Le but escompté est d’aboutir à un accord consensuel autour de la mouture portant sur le service national sanitaire avant qu’il ne soit inscrit sur l’agenda législatif. Comme quoi, rien n’est encore décidé et que tous les  points pourraient être débattus, sans exception aucune.  Mieux, les ministères de la Santé et celui de l’Enseignement supérieur se sont également dits prêts à mettre en valeur tout projet alternatif garantissant les droits et les devoirs des citoyens et du corps médical. 
Contacté par Al Bayane,  Anas Chebaatha, coordinateur national des étudiants en médecine a déclaré que la décision de suspendre la grève a été prise après que les étudiants ont obtenu gain de cause, notamment en ce qui concerne l’augmentation des indemnités de mission.  En termes plus clairs, cette indemnité a été revue à la hausse pour passer de 110 à 630DH pour les étudiants de la 3 e année à la 6 e année, et 1500 DH pour ceux qui sont en fin de formation. 
Inutile de rappeler que la stratégie du département de la Santé, en voulant mettre en place une loi régissant le service national sanitaire, a pour objectif de faciliter l’accès aux soins pour les populations qui résident dans les zones montagneuses et lointaines.  Les chiffres dévoilés récemment par le professeur El Houssein Louardi sont alarmants et dénotent un manque flagrant et un mauvais déploiement en matière des ressources humaines. En d’autres termes, le Maroc se trouve loin des normes fixés par l’organisation mondiale de la santé  et ce avec seulement 1,51 médecin pour 1000 habitants. Toujours selon le chef du département de la Santé, 45% de l’ensemble  des médecins se concentrent dans le seul axe liant Casablanca et Rabat, alors que seulement 27% exercent le métier dans le monde rural.  Il faut dire que pour combler un tel déficit, cela requiert  des solutions réalistes voire logiques et non pas sombrer dans une logique contestataire et que l’intérêt des citoyens prime sur toute autre considération, quelle qu’elle soit. 

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Jeu 5 Nov - 00:18 (2015)    Sujet du message: Le gouvernement cède devant la persistance du mouvement de protestation Répondre en citant

Louardi et Daouadi prônent un dialogue productif
Écrit par Khalid Darfaf   
Projet de loi sur le Service national médical 
 
 
Contrairement à ce qui a été véhiculé par certains médias faisant état du retrait du projet de loi  sur le service médical national, une source du département de la Santé a affirmé à Al Bayane qu’il n’en est  absolument rien. La même source ajoute que la voie du dialogue entre les différentes parties concernées demeure le seul moyen de trouver un consensus sur ce texte.  D’ailleurs, le ministre de la Santé, le professeur  El Houssein Louardi l’a incessamment rappelé, en laissant entendre que le dit projet de loi n’est pas un texte sacré et qu’il est ouvert au dialogue et à toute proposition pouvant enrichir l’actuelle mouture.
 
 
En fait, la réunion tenue, lundi 26 octobre au siège du ministère de la Santé à Rabat, vient confirmer une nouvelle fois la volonté du ministre de faire aboutir le chantier des réformes tout en faisant preuve d’ouverture et d’écoute.  Cette rencontre a été présidée conjointement par El Houssein Louardi et Lahcen Daoudi, et s’est déroulée en présence des représentants des étudiants en médecine, en pharmacie  et en médecine dentaire, les médecins internes et résidents. Ainsi, les départements de la Santé et de l’Enseignement supérieur ont réaffirmé leur entière disposition à poursuivre le dialogue avec toutes les intervenants et les  parties prenantes autour du service national médical, toutes catégories confondues, afin d’arriver à un accord consensuel, lit-on en substance dans un communiqué rendu public. Tout en mettant l’accent sur la nécessité d’instaurer un dialogue responsable et productif, les deux ministres se sont également dits prêts à mettre en valeur tout projet alternatif garantissant les droits et devoirs des citoyens et du corps médical. Qui plus est, Il a été décidé de l’augmentation des indemnités de mission pour les étudiants en médecine, en pharmacie et en médecine dentaire.  A cela s’ajoute également l’accélération de la procédure de remboursement des indemnités  pour la garde et les services obligatoires, ainsi que l’opérationnalisation de tout ce qui a été convenu auparavant lors des réunions ayant eu lieu avec les représentants des étudiants en médecine et des médecins internes et résidents. Et ce n’est pas tout. Selon le communiqué, il a été décidé aussi, la création d’une commission mixte de suivi, composée du département de la Santé, de l’enseignement supérieur, les représentants des professeurs, et ceux des étudiants et des médecins internes et résidents. 
 
Notons au final que l’objectif escompté par l’instauration d’un service national médical est celui de l’équité entre les régions, notamment dans les zones lointaines,  et l’amélioration des conditions de travail du corps médical, sans oublier d’offrir un service de qualité aux patients qui résident dans les zones lointaines et montagneuses. 

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:16 (2017)    Sujet du message: Le gouvernement cède devant la persistance du mouvement de protestation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com