Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Dix ans d'engagement et d'efforts pour lutter contre le cancer

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 937
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Dim 11 Oct - 19:38 (2015)    Sujet du message: Dix ans d'engagement et d'efforts pour lutter contre le cancer Répondre en citant

Dix ans d'engagement et d'efforts pour lutter contre le cancer
Écrit par (MAP)   
Fondation Lalla Salma 

 
 
Insuffler un nouvel espoir aux personnes atteintes de cancer, une maladie trop longtemps perçue comme une fatalité, c'est ce qu'a réussi à faire la Fondation Lalla Salma - prévention et traitement des cancers en dix années d'existence. Depuis sa création en 2005, à l'initiative de SAR la Princesse Lalla Salma, la Fondation oeuvre à améliorer la prise en charge des patients, à encourager les actions de prévention et à faire de la lutte contre le cancer une priorité de santé publique au Maroc. Elle s'engage également dans le domaine de la recherche scientifique, multipliant les partenariats au Maroc et à l'international. 
En mettant le patient et son entourage au cœur de toutes ses préoccupations, la Fondation, via une démarche participative et multidimensionnelle a réussi à atteindre des résultats exceptionnels dans le domaine de la prévention et de la sensibilisation, du diagnostic précoce, de la prise en charge globale des patients, de l'accès aux traitements, de la recherche et de la coopération internationale. 
Ainsi, au cours des dix dernières années, et grâce aux efforts de la fondation qui assure désormais à tous les patients atteints de cancers, traités dans les centres d'oncologie publics et titulaires de cartes RAMED un accès à 100 pc des médicaments anticancéreux disponibles, 1,2 milliards de dirhams ont été mobilisés pour l'achat de médicaments.
Au volet de la prévention, 1,5 millions de collégiens et de lycéens ont été sensibilisés, tandis que chaque année, 1 million de femmes sont dépistées et 200.000 patients bénéficient d'un suivi médical.
Par ailleurs, à travers les structures qu'elle a mis en place sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Salma, la Fondation a pu alléger les souffrances des patients et améliorer considérablement les conditions de leur prise en charge.
Dans ce cadre, 24 centres de détection précoce ont vu le jour et 13 nouveaux centres sont en préparation, 6 unités mobiles ont été mises en place, tandis que 9 nouveaux hôpitaux spécialisés ont été construits et 4 autres sont en préparation.
Pour ce qui est des maisons de vie, lesquelles comme leur nom l'indique, ont insufflé une énergie nouvelle aux patients dans leur lutte contre la maladie, 6 ont vu le jour et 3 autres sont en projet.
La création des maisons de vie dans plusieurs villes du Royaume a pour but d'héberger les patients et leurs familles durant la période de leur traitement ambulatoire, d'assurer aux patients un suivi régulier de leur traitement et d'accompagner les malades en leur apportant le soutien moral et psychologique nécessaire.
Concernant la recherche en cancérologie, un axe prioritaire pour la Fondation, 14 projets de recherche ont été financés à ce jour.
En outre, la Fondation Lalla Salma, qui soutient activement les activités de formation liées à la lutte contre le cancer afin de renforcer les compétences des professionnels de la santé dans le domaine de la cancérologie, a formé durant les dix dernières années 500 professionnels de la santé, de même que des centaines de bénévoles sont également opérationnels.
Dans le cadre de la coopération internationale, la Fondation Lalla Salma est actuellement considérée comme un pionnier de la lutte contre le cancer dans la région de la Méditerranée Orientale et d'Afrique (MEA) grâce au rôle de leadership joué par SAR la Princesse Lalla Salma au niveau international et le soutien apporté par la Fondation en Afrique.
Grâce aux efforts soutenus de la Fondation Lalla Salma, la fatalité a cédé la place à l'espoir. L'espoir de prévenir le cancer et de le guérir. 
 
*** 
SAR la Princesse Lalla Salma préside à Marrakech 
une soirée de gala en commémoration des 10 ans 
 
 
SAR la Princesse Lalla Salma, a présidé, samedi soir à Marrakech, la soirée de gala "Un don pour la vie" commémorant les dix ans de la Fondation Lalla Salma prévention et traitement des cancers.
Placée sous le signe de la solidarité et du partage, cette soirée a permis de collecter des fonds en vue de la construction d'un centre d'oncologie à Béni Mellal.
En raison de la grande générosité des donateurs, les fonds collectés à hauteur de 150 millions de dirhams lors de cette soirée de gala vont permettre de construire également un centre régional d'oncologie à Laayoune. Dans une allocution à cette occasion, SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation, a présenté ses remerciements à SM le Roi Mohammed VI pour la haute sollicitude dont le Souverain ne cesse d'entourer cette institution, dont "les différentes réalisations n'auraient pas vu le jour sans Son généreux soutien", relevant que cette soirée, placée sous le signe de la solidarité, est "porteuse d'espoir quant à la possibilité de lutter contre n'importe quelle maladie". Par ailleurs, SAR la Princesse Lalla Salma a souligné que ce gala qui réunit des personnalités issues de tous les continents sera d'une contribution précieuse en vue de la mise en place d'un centre d'oncologie à Béni Mellal, "qui, nous l'espérons, aidera de nombreux patients à guérir". Ce centre d'oncologie permettra à des mères de guérir, à des pères de continuer à entretenir leurs familles et à des enfants de retrouver leur santé et de poursuivre leur vie normale pour construire un avenir meilleur, a ajouté SAR la Princesse Lalla Salma.
La soirée de gala, à forte dimension symbolique, se veut une contribution volontariste, de la Fondation, visant à conférer à cette problématique sanitaire une centralité au niveau mondial, concentrer les efforts en vue de l'endiguer et développer des approches humanistes et solidaires globales dans son traitement.
A cet effet, le dîner de gala a été ponctué de prestations artistiques variées témoignant de la richesse de la culture marocaine et de son ouverture en fusion sur les différents affluents et courants. Les convives ont pu aussi découvrir les subtilités de l'art culinaire marocain symbole d'une histoire riche et variée. Ont assisté à cette soirée de Gala plusieurs hautes personnalités marocaines et étrangères du monde de la politique, de l'économie, des arts et de la culture. 
*** 
Rives de la Méditerranée 
La présidente de la Fondation Anna Lindh 
appelle à faire prévaloir le dialoguedes cultures 
 

 
La présidente de la Fondation Anna Lindh, Elisabeth Guigou a appelé, samedi à Essaouira, à faire prévaloir le dialogue des cultures entre les deux rives de la Méditerranée.
"Nous sommes confrontés à des problèmes et défis communs, et nous avons besoin de tourner le dos et de rejeter la soi-disant théorie du choc des civilisations", a-t-elle dit à l'ouverture d'une table ronde sur "le phénomène de la radicalisation" dans le cadre du 1-er Forum méditerranéen des jeunes (Essaouira 02-04 octobre).
Mme Guigou s'est dite confiante quant à la capacité des pays du pourtour méditerranéen de surmonter tous les défis communs et de vivre et de travailler ensemble.
Concernant le phénomène de radicalisation, elle a relevé que les courants radicaux et xénophobes sont minoritaires mais le problème c'est qu'ils sont beaucoup plus entendus que les voix de la tolérance et de la Raison, notant qu'aujourd'hui la radicalisation se propage surtout dans l'Internet.
Mme Guigou, par ailleurs présidente de la Commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale française, a appelé à favoriser la mobilité des personnes de part et d'autre, à travers la facilitation des procédures d'obtention de visas, à mettre en place un "passeport des talents méditerranéens" et à faciliter la traduction des œuvres d'écrivains des deux rives de la Méditerranée pour encourager l'intégration dans cette région du monde.
"Nous sommes la majorité qui prône la Raison et la modernité et nous sommes otages de cette minorité de la régression, de l'archaïsme et de la fracture", a relevé pour sa part, le conseiller de SM le Roi Mohammed VI, M. André Azoulay.
Et de faire observer qu'au moment où la régression s'approfondit et s'impose, la Maroc n'a jamais failli à ses responsabilités.
"Cette leçon marocaine de tolérance, de dialogue et d'ouverture mérite d'être méditée et d'être diffusée dans les quatre coins du monde", a-t-il ajouté.
S'agissant du radicalisme, M. Azoulay a noté que le monde réfléchit à trouver des solutions aux maux d'aujourd'hui, avec le système et des instances internationales hérités de la Seconde Guerre mondiale. Cette vision et cette approche ont prouvé leur échec, a-t-il dit.
L'Ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, a souligné que ce forum, qui réunit de jeunes personnalités émergentes issues de France et du Maroc, reste une rencontre inédite initiée conjointement par le Maroc et la France et traduisant "la relation d'exception" unissant les deux pays.
"Malgré plusieurs initiatives, dont celles de l'Union pour la Méditerranée (UPM), la Méditerranée reste parmi les régions du monde les moins intégrées", a-t-il déploré, relevant que ce forum est une initiative qui apporte cette pierre à l'édifice du processus d'intégration de la Méditerranée.
"En Méditerranée, nous manquons de projets collectifs fondés sur des valeurs communes, c'est ce qui explique la prolifération des idéologies radicales qui touchent en grande partie les jeunes", a dit le président du Mouvement antiraciste européen (EGAM), Benjamin Abtan.
Prune Antoine journaliste française indépendante, a analysé l'origine des groupes radicaux en Allemagne, notant qu'une sorte de fracture est en train de s'installer en Allemagne.
Guillaume Larrive, député de l'Yonne Les Républicains a relevé que les radicaux ont une vision fantasmé des racines.
"Pour combattre la radicalisation, il faut assumer l'enracinement et être conscient de ses racines", a-t-il ajouté, relevant que les Etats doivent être dotés de projets sociétaux qui ouvrent des perspectives aux jeunes.
Organisé par l'Ambassade de France au Maroc en partenariat avec la Fondation Anna Lindh, l'association "Marocains pluriels" et l'Union des jeunes euro-maghrébins (UJEM), le 1-er Forum méditerranéen des jeunes leaders connait la participation d'une trentaine de futurs leaders et près de 200 jeunes engagés dans la vie associative et citoyenne au Maroc et en France.
Cette rencontre entend contribuer à l'intégration de l'espace méditerranéen en mettant en réseau ses futurs décideurs.
Les participants à cette rencontre débattent, trois jours durant, de sujets d'actualité se rapportant aux phénomènes de radicalisation, aux réfugiés, au changement climatique, et à l'exclusion sociale 

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Oct - 19:38 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com