Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Service médical obligatoire : Un devoir National

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Dim 27 Sep - 00:01 (2015)    Sujet du message: Service médical obligatoire : Un devoir National Répondre en citant

Un devoir National
Écrit par Ouardirhi Abdelaziz   
Service  médical obligatoire 

 
 
Permettre à chaque citoyen Marocain de pouvoir être correctement et dignement soigné là où il réside est un droit constitutionnel, qui ne saurait souffrir d’aucun équivoque, marchandage, ou chantage de qui que se soit.  
Nulle personne n’a le droit de marginaliser, de pénaliser ou de priver des citoyens Marocains d’avoir accès aux soins que nécessite leur état de santé sous le texte fallacieux que ces citoyens habitent des zones reculées. 
Conscient du rôle qui est le sien en tant que garant de la santé de toute la population, le ministre  de la santé, le professeur Houcine Louardi, a fait du droit à la santé  pour tous,  une priorité constante du ministère de la santé. 
 
Depuis quelques années, et plus précisément depuis l’intronisation de sa majesté le roi Mohammed VI  (Juillet 1999 ) , sur le trône de ses glorieux ancêtres ,  le Maroc s'est engagé dans de grands chantiers de reformes politiques et sociales visant la consolidation de la démocratie, la promotion des droits humains et la lutte contre la pauvreté.  L'avènement de la nouvelle constitution est venu consacrer de nouveaux droits et induire de nouvelles approches visant le renforcement de la démocratie participative. 
Dans ce contexte, et pour la première fois au Maroc, le droit a la sante se retrouve au rang de droit constitutionnel. 
La santé pour tous : un droit constitutionnel 
Le droit a la sante est explicitement consacre dans la nouvelle constitution marocaine notamment a travers son article 31 qui dispose que [beaucoup moins que]l'État, les établissements publics et les collectivités territoriales œuvrent a la mobilisation de tous les moyens a disposition pour faciliter l'égal accès des citoyennes et des citoyens aux conditions leur permettant de jouir des droits aux soins de sante, …
L'article 154 précise que les services publics sont organises sur la base de l'égal accès des citoyennes et citoyens, de la couverture équitable du territoire national et de la continuité des prestations .A l'image des dispositions des conventions internationales, la constitution marocaine accorde une attention particulière a certaines catégories de population a travers son article 34 qui prévoit que les pouvoirs publics élaborent et mettent en œuvre des politiques destinées aux personnes et aux catégories a besoins spécifiques. A cet effet, ils veillent notamment à:
- Traiter et prévenir la vulnérabilité de certaines catégories de femmes et de mères, des enfants et des personnes âgées, 
- Réhabiliter et intégrer dans la vie sociale et civile les handicapes physiques sensori-moteurs et mentaux et faciliter leur jouissance des droits et libertés reconnus à tous [beaucoup plus grand que]. 
La constitution préconise également un certain nombre de principes et de dispositions qui devraient avoir des répercussions sur l'organisation, le fonctionnement et la gouvernance du système de sante. 
La santé, un bien individuel et collectif 
La constitution de 2011 est claire, la santé est un droit pour tous, et en tant que tel ce droit bénéficie a l’ensemble de la population, qu’elle soit urbaine ou rurale. 
Mais dans la réalité, les habitants du monde rural ont toujours souffert de la sous médicalisation, des sous effectifs et par endroit d’un dessert médical. 
Ces habitants ont été privés de soins de proximités depuis des années et aujourd’hui le ministère de la santé entend remédier à cette injustice .Nous sommes tous égaux et il ne saurait y avoir deux poids, deux mesures concernant la santé, ou l’accès aux soins. Il faut être objectif, regarder les choses bien en face, mesurer à sa juste valeur la signification et les réels enjeux que représentent  le droit à la santé. Il faut constamment avoir présent à l’esprit que la santé  est à la fois un bien individuel, mais aussi  un bien commun, et qu’en tant que telle, cette même santé nous interpelle tous, car son maintien requiert toute notre adhésion et tout notre investissement, que nous soyons professionnels de la santé, responsables institutionnels, politiques, tissus associatifs ou simples citoyens, car si a Dieu ne plaise , une épidémie se déclare , elle touchera tout le monde, elle concerne chacun dans sa vie quotidienne . Il s’agit pour nous tous , de mesurer la chance que nous avons , de rendre grâce a Dieu pour tous les bienfaits dont il nous entoure, de mesurer tous les efforts qui sont consentis par le ministère de la santé pour que notre système de santé soit performant et il le devient chaque jour un peu plus en assurant a tous des soins de qualité .Si la lutte contre les inégalités de santé suppose une action sur l’ensemble de la population, elle n’interdit pas, bien au contraire, de cibler en priorité des problèmes et des populations et des territoires qui pèsent fortement sur ces inégalités, Aussi , devons nous consentir encore plus d’efforts et davantage pour les zones les plus défavorisées que sont l’espace rural et les zones éloignées. 
Les mêmes soins pour tous 
enjeu de justice et d’équité, la santé est aujourd’hui au centre des préoccupation et des intérêts de l’ensemble de nos concitoyens, qui exigent d’être correctement soigné par des professionnels qualifiés (médecins – infirmiers), que se soit en ville,  péri- urbain ou en milieu rural, le lieu de résidence ,ne doit en aucun cas représenter un handicap ou exclure certains  de pouvoir être bien soignés . Quoi de plus normal, de plus logique. 
A l’évidence personne ne peut dire le contraire. Dans les plus grande démocraties du monde à quelques exceptions prés, les prestations de santé mises à la disposition de l’ensemble des habitants sont les mêmes pour tous, indépendamment des moyens financiers des uns et des autres, du lieu où ils habitent, de leur couleur de peau et de leur religion. 
Pour remplir comme il se doit cette mission, le ministère de la santé  n’hésite pas mettre tout en œuvre pour réaliser  ces objectifs. 
Une leçon de justice sociale 
Vu sous cet angle, cette approche qui place l’individu au centre des préoccupations des gouvernants est un haut degré de civilisation. 
En effet quoi de plus logique que d’investir dans la santé des individus quels que soient leur statut social, leurs  moyens ou lieu de résidence. C’est la plus belle leçon de justice sociale qui puisse exister. Qu’il s’agisse des problèmes liés à une juste répartition des moyens humains ou matériels, de prévention ou d’une distribution équitable des soins, c’est un droit de la personne humaine tel que le précise la charte des droits de l’homme. En tant que tel, ce droit, doit en principe être le même pour tous, sans distinction aucune. 
Mais, la répartition équitable des ressources humaines (médecins – infirmiers)  n’ a pas toujours fait l’objet  d’un encadrement cohérent , d’une répartition équitable et harmonieuse entre les différentes régions du Maroc. 
Les différents responsables de cette répartition, ont souvent favorisé certaines structures, certains établissement sanitaires, certaines villes au détriment du milieu rural, ou les besoins en professionnels de santé sont criards. 
Aujourd’hui, il y a des régions ou il n’y a pas de médecin, des zones ou il n’ y a pas d’infirmiers . Les habitants sont obligés de parcourir des dizaines, voire des centaines de kilomètres pour pourvoir bénéficier d’une consultation médicale, de soins de santé de base, d’un accouchement. 
Il y a de véritables déserts médicaux, ce qui pénalise lourdement les habitants de ces  régions éloignées.  Selon les chiffres officiels annoncés par le ministère de la santé, 45% des médecins sont concentrés sur l’axe Rabat/Casablanca, soit près d’un médecin sur deux. 24% seulement pratiquent en milieu rural. 
Pour remédier a cette iniquité pénalisante dont pâtissent depuis des décennies de pauvres citoyens , le professeur Louardi , ministre de la santé entend instaurer le service  médical obligatoire pour les jeunes médecins , qui exerceront pendant deux années en milieu rural , et à l’issue desquelles , ces médecins seront libres de s’établir où bon leurs semble. 
Durant  ces deux années d’exercice en milieu rural, les médecins percevront le même salaire que les autres médecins du royaume en plus des primes qui seront calculées en fonction des zones où  ces médecins travaillent 
Au service de la patrie 
Au même titre que les vaillants éléments de nos forces armées royales , qui sont mobilisés au niveau de l’ensemble de notre territoire , dans des zones reculées , difficiles d’accès ,  tout au long de nos frontières pour assurer notre défense , les professionnels de santé sont des soldats en blouse blanche qui ont la même responsabilité , le même devoir  national pour soigner , soulager , réconforter , soutenir  , celles et ceux parmi nos citoyens qui sont malades là ou ils habitent , que ce soit en milieu urbain ou en  milieu rural . Un médecin ou un infirmier , sont des professionnels de santé qui doivent répondre présent là ou le devoir les appelle pour exceller dans la réalisation de leu mission 
La prestation de services de santé efficaces et l’amélioration des résultats sanitaires supposent la présence de personnels de santé qualifiés et motivés en nombre suffisant, au bon endroit et en temps opportun. 
Le monde rural a assez souffert de la  pénurie de personnels de santé  , ce qui a privé  depuis de longues années  une part importante de notre  population de l’accès à des services de soins de santé, les effets sont graves car ils ont ralentit les progrès qui sont réalisés et retentit sur toutes les initiatives , qui visent a redynamiser une zone en milieu rural , d’où l’importance qui est  aujourd’hui  accordée aux moyens humains qualifiés qui seront affectés  pour exercer en milieu rural . 
C’est un devoir national, une attitude citoyenne qui est un honneur pour chaque médecin , chaque infirmier qui pourra ainsi servir son pays , ses concitoyens 
Grace à une répartition équitable des ressources humaines , notre système de santé pourra jouer pleinement son rôle qui consiste à assurer et à garantir la santé pour tous les citoyens conformément au contenu de la nouvelle constitution et plus particulièrement son article 31 qui dispose que l'Etat, les établissements publics et les collectivités territoriales œuvrent à la mobilisation de tous les moyens à disposition pour faciliter l'égal accès des citoyennes et des citoyens aux conditions leur permettant de jouir des droits : soins de santé, protection sociale, couverture médicale, solidarité mutualiste ou organisée par l'Etat, éducation moderne, accessible et de qualité, l'éducation sur l'attachement à l'identité marocaine et aux constantes nationales immuables à la formation professionnelle et à l'éducation physique et artistique, un logement décent, travail et appui des pouvoirs publics en matière de recherche d'emploi ou d'auto-emploi, accès aux fonctions publiques selon le mérite, à l'accès à l'eau et à un environnement sain et au développement durable. 
Alors au lieu de rejeter ce projet, d’organiser des manifestations , des protestations , de menacer de boycotter  les cours, les étudiants des facultés de médecine et de pharmacie, doivent comprendre que le service médical obligatoire existe partout a travers le monde, et que c’est un honneur et un devoir pour tout médecin de service son pays, d’être au service de la patrie là ou le devoir l’appelle. 
 
_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Sep - 00:01 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com