Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saham ouvre le bal

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 21:58 (2014)    Sujet du message: Saham ouvre le bal Répondre en citant

Saham ouvre le bal

MAROC HEBDO INTERNATIONAL N° 1094 - du 21 au 27 novembre 2014


 
 
 
 

Même dans un climat marqué par un manque de visibilité réglementaire, les groupes financiers marocains lorgnent sur les cliniques privées. Ils visent surtout à les doter de moyens financiers importants pour élever le niveau de la prestation médicale.
 

par aissa amourag
 
 
Ça bouge pas mal dans le milieu très fermé des cliniques privées au Maroc. Les groupes économiques et financiers les plus puissants dans notre pays se positionnent déjà. Parmi les plus actifs d’entre eux: le groupe Saham, de Moulay Hafid Elalamy, également ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Économie numérique. À travers Saham Santé, une filiale créée pour l’occasion, le groupe vient d’acquérir la clinique Ghandi, à Casablanca. «Cette acquisition sera suivie d’un projet d’extension de la clinique sur un terrain mitoyen acheté aussi par le groupe», nous explique le directeur général de Saham, Saâd Bendidi. Objectif pour la holding: réaliser un projet médical grand et performant qui saura répondre aux attentes des patients. D’autres cliniques privées à Casablanca sont dans le collimateur de Saham. Il s’agit, selon certaines sources informées, des cliniques Badr, L’Hermitage, Zerktouni et Lina.

Le groupe de Moulay Hafid Elalamy aurait ainsi engagé des négociations avancées avec les propriétaires de ces cliniques. Selon Saâd Bendidi, Saham n’a pas seulement l’intention d’acheter des cliniques existantes. Il procède aussi à la construction de nouvelles unités. C’est le cas, notamment, d’une nouvelle clinique à Marrakech, dont l’ouverture est prévue pour 2015. Saham a aussi construit un centre d’imagerie et de diagnostic médical à Rabat.

Pour bon nombre de professionnels de la santé, le groupe Saham mène une offensive sans précédent dans le secteur. Mais son offensive demeure encore freinée par le manque de visibilité réglementaire.
Manque de visibilité 

Le projet de loi qui devait permettre aux investisseurs privés non-médecins d’entrer dans le capital des cliniques n’est pas encore voté. D’où le recours à un professionnel de la santé pour pouvoir se porter acquéreur d’un projet médical. Pour l’acquisition de la clinique Ghandi, par exemple, Saham a eu recours aux services de l’ancien directeur régional de la santé à Casablanca et ex. directeur central de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies, Docteur Omar El Menzhi, retraité du service public. 


Cet ancien haut fonctionnaire, qui occupe aujourd’hui un poste de conseiller dans le groupe Saham, a mis en place une société médicale qu’il gère et qui porte en son nom les projets du groupe dans la santé. «L’ambition pour Saham est de posséder dans chaque grande ville du pays une chaine de cliniques spécialisées. Chaque unité sera, en effet, dotée par une technologie médicale de pointe et de profils humains d’une grande compétence», tient à préciser Saâd Bendidi.
Une tendance nécessaire

Pour ce centralien et ancien dirigeant de grands groupes marocains, «la percée du capital financier dans la santé privée est une tendance moderne et nécessaire pour élever le niveau et la qualité des prestations médicales». Si le groupe Saham s’intéresse aux cliniques privées, c’est, bien entendu, pour anticiper l’entrée en vigueur prochaine de la nouvelle loi, mais aussi et surtout parce qu’il possède un groupe d’assurance, mené par Saham Assurance, ancienne CNIA. L’idée, selon des spécialistes, est de pouvoir agir sur les coûts des prestations médicales en créant des synergies de partenariat entre l’assurance et la clinique.

Propriétaire également du groupe panafricain d’assurance, Colina, présent dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, dont il avait acquis 90% des parts en 2010 , le groupe Saham a procédé au rachat de six cliniques privées en Côte d’ivoire, principalement à Abidjan. Pourquoi ce pays africain? «Parce qu’il offre une facilité réglementaire importante: autrement dit, il permet aux investisseurs privés non-médecins de posséder des cliniques», explique M. Bendidi. 

Outre le groupe Saham, d’autres holdings marocaines possédant des filières d’assurances sont aussi intéressées par l’investissement dans la santé privée. Il s’agit du groupe Finance.Com, présidé par Othman Benjelloun; le groupe Holmarcom, de Mohamed Hassan Bensaleh, et le groupe Attijariwafa Bank. Ces trois derniers groupes, qui disposent d’une force de frappe considérable, préparent leurs business plan dans ce secteur, mais tous attendent la visibilité réglementaire qui sera prochainement introduite par l’adoption du nouveau projet de loi. 

Ce nouveau texte, proposé par le ministre de la Santé, El Houssine El Ouardi, est vivement contesté par les médecins praticiens, qui dénoncent le risque d’une mainmise du secteur financier sur la santé privée dans notre pays. Les opposants à cette loi estiment que celle-ci porte atteinte à l’équité et au droit de à la santé pour tous. Et pour cause, seulement 35% des Marocains ont accès à l’assurance maladie. 
Autrement dit, la majorité d’entre eux seront, en effet, dans l’incapacité de régler les dépenses de soins que leur feront subir les sociétés commerciales. Ils craignent aussi de voir les structures publiques se vider de leur personnel. En effet, bon nombre de médecins et infirmiers travaillant dans le public seront tentés de se diriger vers les cliniques privées, une fois libéralisées. Une situation qui risque d’aggraver davantage les indicateurs de santé, qui sont déjà dans le rouge.


Le spectre des polycliniques CNSS



C’est le constat partagé par un médecin praticien, en l’occurrence professeur Redouane Samlali, l’un des propriétaires de la clinique le Littoral, spécialisée dans le traitement du cancer, à Casablanca, et président délégué de l’Association nationale des cliniques privées au Maroc. Le Professeur Samlali s’élève contre ce qu’il appelle un risque de reproduction du système des polycliniques CNSS, dont la plupart sont en difficultés financières immenses. 
«Souvenez-nous, les polycliniques CNSS ont été créées pendant les années 90 pour élever le niveau de la prestation médicale et doter le secteur de moyens financiers importants. Or, le résultat est là: la mauvaise gouvernance et l’absence d’une politique basée sur le médecin ont conduit à la faillite de ces polycliniques», estime Professeur Samlali. En revanche, beaucoup dans l’opinion publique pensent que la libéralisation totale des cliniques apportera une professionnalisation de la gestion.

Car ils estiment que certaines pratiques visant, par exemple, à faire payer le malade avant même qu’il entre à la clinique, ou encore à déposer un chèque de garantie, plombent sérieusement le modèle actuel. Un modèle appelé à disparaître avec la nouvelle loi.


_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 25 Nov - 21:58 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 22:04 (2014)    Sujet du message: Saham ouvre le bal Répondre en citant

FAISEUR  DE LOI  , INVESTISSEUR , ASSUREUR   ET SOIGNANT ,  MONOPOLISTIQUE COECITIFf  UNILATÉRAL ....
C'est à dire '' al kamal '' la totale , dans un système malade de prédations et de passe-droits .
  JUGE ,  PROCUREUR  ET AVOCAT A LA FOIS 
_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:18 (2017)    Sujet du message: Saham ouvre le bal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com