Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les raisons d’espérer ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 937
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 01:26 (2014)    Sujet du message: Les raisons d’espérer ? Répondre en citant

Les raisons d’espérer ?
Écrit par Ouardirhi Abdelaziz   
Un nouveau président pour l’ordre national des médecins 

 
Ce fut un accouchement difficile, mais tout s’est bien passé et le nouveau-né, à savoir le conseil national de l’Ordre des médecins, suscite espoir et optimisme. Il faut dire que c’est la première fois dans l’histoire du Maroc, que  les médecins  ont pu choisir librement celles et ceux qui vont pouvoir les représenter et que ces derniers ont a leur tour élu démocratiquement le président de leur ordre professionnel. 
C’est pas rien, c’est un vieux rêve que tous les médecins ont longtemps caressé et qui vient enfin de se réaliser. 
 
Dans un contexte qui a été marqué depuis plusieurs années par de profondes mutations, de nombreuses dissensions, de guerres intestines entre syndicats, associations, CNOM, et où chaque partie voulait avoir raison, chacun cherchant aussi à impose aux autres son point de vue, ses idées, ses choix… 
Plus le temps passait, plus les choses se compliquaient, les rapports devenaient tendus, on s’accuse les uns les uns, les autres, on fait endosser la faute toujours à l’autre et, comme dans ce genre de situation, l’ennemi principal c’est le temps qui passe  si vite 
Depuis 2007 et jusqu’au 22 juin 2014, date des élections, ce sont sept années qui se sont écoulées, marquées par des résultats satisfaisants, des  moments heureux, mais aussi pleins de déception, d’insatisfaction et d’amertume. 
A côté, et plus récemment il y a eu aussi des attitudes négatives, des réactions hostiles de la part de certains praticiens connus pour leur animosité pour le fameux TPA, le boycott des élections  plusieurs fois annoncées et reportées, l’ouverture du capital des cliniques aux non médecins qui n’a pas plu, la baisse des prix des médicaments qui a irrité, les procès intentés à certains médecins pour fautes graves qui ont dérangé. 
Bref, des déclarations, des réactions qui sont venues exacerber une situation tendue 
Il devenait urgent que la noble profession médicale bouge, pour ramener vers le droit chemin les brebis égarées et défendre les intérêts des praticiens honnêtes sans omettre ceux des patients. Pour cela, la profession se devait d’être dignement représentée par un ordre fort, uni, cohérent .C’est désormais chose faite. Ouf, il était temps 
C’est vrai que pour être à la hauteur des missions et responsabilités qui sont les siennes, l’ordre des médecins a besoin d’élus qui soient représentatifs de l’ensemble du corps médical. Maintenant que les résultats sont connus, que nous savons qui sont les nouveaux membres du CNOM, ceux-ci doivent toujours avoir présent à l’esprit qu’en s’engageant dans la vie ordinale,  ils vont tous contribuer pour défendre l’honneur et l’indépendance de cette noble profession auprès de la population, des administrations et des services de l’État. 
Mais tous les nouveaux  membres du CNOM, les femmes comme les hommes, ceux du public, du privé, les enseignants chercheurs et les médecins militaires devront pour ce faire être au service de tous leurs confrères avec aussi comme objectif l’intérêt des patients. 
Aujourd’hui , en choisissant leurs représentants qui vont siéger au sein du Conseil national de l’ordre des médecins, de manière démocratique, librement et par conviction, les praticiens des différents secteurs qui ont voté ont entendent consolider  la confiance qui est placée en chaque élu, mais également tout mettre en œuvre pour garantir une meilleure qualité du système de santé, de jeter les bases de la démocratie sanitaire, d’affirmer les droits des malades et, plus largement, des citoyens qui s’adressent au système de santé. 
Il s’agit de consolider le droit à la protection de la santé, de l’égal accès aux soins, du respect de la dignité du malade, du libre choix du praticien, mais aussi du droit à l’information sur l’état de santé, il s’agit aussi de concevoir et consacrer un nouvel équilibre entre responsabilité et solidarité comme le stipule la nouvelle constitution et plus particulièrement son article 31. 
L’intérêt des malades doit être placé lui aussi  au  centre des préoccupations des membres du CNOM. En d’autres termes, les nouveaux membres élus ont le devoir  d’être proche des  malades, de ceux qui sont diminués physiquement et psychologiquement. 
Cette approche qui intègre la proximité envers celles et ceux qui souffrent est en soi une attitude de grandeur d’âme, de noblesse que tout médecin se doit de cultiver. 
Mais il faut aussi rendre à César ce qui lui appartient et les membres du CNOM se doivent aussi  d’écouter, de soutenir, d’accompagner et d’être plus près de celles et ceux qui font la santé tous les jours, partout dans notre pays, au niveau des hôpitaux, des centres de santé, des cabinets et des cliniques privées,  c'est-à-dire nos médecins, nos sages-femmes, nos infirmières. 
Après l’élection du 22 juin 2014 qui a permis de désigner les  médecins choisis par leurs pairs, il y a eu les élections des membres du Conseil national qui a eu lieu le 6 juillet 2014 et qui sont au nombre 24, mais auxquels il faut adjoindre 3 médecins militaires qui seront nommés par SM le roi Mohammed VI. 
Les membres élus ont choisi à l’unanimité  le nouveau président du conseil national de l’ordre des médecins (CNOM). Le choix s’est porté sur le docteur  Houcine Maaouni , qui est l’actuel Président de la Société royale marocaine de gynécologie-obstétrique et médecin chef de la maternité Souissi, à Rabat. 
  
Liste des membres du conseil national 
Secteur public 
Membres titulaires 
Dr. Boubekri Mohammadin 
Dr. Benajiba Mohammed 
Dr. Maaouni El Houssain 
Dr. Brahimi Mostafa 
Dr. Mortaji Moulay Hachem 
Dr. Smaal Sana 
Dr. Lakrami Abdelilah 
Dr. Assouab Fatima 
Dr. Saib Asma 
Secteur privé 
Membres titulaires 
Dr. Agoumi Saad 
Dr. Achibet Abdellatif 
Dr. Faalaq Lahcen 
Dr. Detsouli Mostafa 
Dr. Boukhouima Nadia 
Dr. Nouri Mouad 
Dr. Benabdelkhalek Bouchra 
Dr. Wadaa Aicha 
Dr. Regragui Saad 
Dr. Elalami Ahmed 
Dr. Laraqui Hossini Chakib El. 
Dr. Zenjari Afifa 
Secteu Enseignants-Chercheurs 
Membres titulaires 
Dr. Lakhdar Abdelhakim 
Dr. Benyaich Hicham 
Dr. Ismaili Nadia 

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Juil - 01:26 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com