Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Qu’en est-il de la cigarette électronique?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 938
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Lun 31 Mar - 23:03 (2014)    Sujet du message: Qu’en est-il de la cigarette électronique? Répondre en citant

Qu’en est-il de la cigarette électronique?  
 
 
Actualités
Écrit par Ouardirhi Abdelaziz   
Sevrage tabagique 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Le tabac est mauvais pour la santé. On ne cesse de le dire et de le répéter dans ces mêmes colonnes pour faire prendre consciences à tous ceux qui consomment le tabac sous toutes ses formes (cigarette, cigare, pipe, chicha, tabac à priser…) que c’est une habitude nocive pour la santé. Mais est-il aisé pour un tabagique  de cesser de fumer, de se libérer  définitivement du tabac? 

 
Les substituts du tabac comme les patches, les chewing-gums peuvent-ils réellement aider les fumeurs et apporter une solution à leur dépendance ? 
Et puis le dernier gadget, la cigarette électronique, peut-il aider à rompre avec le tabac ? 
Mais pourquoi fume-t-on ? C'est là une question que peu de gens se posent. Pourtant elle est importante, elle permet de savoir ce qui nous pousse à fumer et donc de pouvoir agir efficacement sur tous les éléments qui sont derrière le début de cette mauvaise habitude.
Chacun a ses explications, ses motivations et ses excuses. On apprend par exemple un tel dire qu'il fume parce que la cigarette lui procure du calme et diminue son stress. Pour d'autres la cigarette les aide à mieux résoudre certains problèmes au boulot ou à la maison et arrivent à se concentrer, à réfléchir pour trouver des solutions aux soucis quotidiens.
Bien sûr que tout cela est faux. Ce n'est ni plus, ni moins que des arguments personnels, des raisonnements subjectifs des accros au tabac. Ce qui est vrai, ce qui est prouvé scientifiquement, ce sont les effets délétères du tabac, se sont les maladies inhérentes au tabagisme, se sont les cancers du poumon, de la bouche, les bronchites chroniques...
Il est clair qu'aucune cigarette n'a jamais aidé personne.
D'une manière générale, le tabac entraîne une dépendance qui est une perte de liberté, une sorte d'esclavage dont il est difficile de se départir, car la dépendance à la nicotine est à la fois physique et psychologique, c'est ce qui rend fumer aussi insidieux. 
Des risques  réels pour la santé 
On sait que la consommation de cigarettes est à l'origine d'au moins 25 maladies, dont le cancer du poumon et d'autres types de cancers (vessie, col de l'utérus, œsophage, rein, larynx, bouche, pancréas et estomac ainsi que la leucémie myéloïde aiguë), les maladies cardiaques, les attaques cérébrales, la broncho-pneumopathie chronique obstructive, les maladies respiratoires aiguës et divers effets négatifs sur la reproduction et la santé de l’enfant et du nourrisson (dont le syndrome de mort subite du nourrisson). Le tabagisme tue un tiers à la moitié des fumeurs chroniques, et un fumeur meurt en moyenne 15 ans plus tôt qu'un non fumeur. 
Fumer provoque des traces jaunes sur les dents. Le goudron se fixe sur les dents et il n'est pas rare de voir des tâches brunes sur les dents (surtout si vous fumez des cigarettes sans filtre). Fumer peut entraîner le déchaussement des dents, voire la perte des dents, abîme les lèvres, les assèche et les rend craquantes. Fumer donne aussi une mauvaise haleine et entraîne la crache des glaires (surtout le matin). Sans oublier une perte de sens comme le goût
et l'odorat. Pour un non-fumeur, embrasser un fumeur est similaire à embrasser un cendrier 
Le salut dans le sevrage 
Tout ce que nous venons d'énumérer met en relief tous les bénéfices santé que l'on peut retirer en cessant de fumer. Arrêter de fumer pour beaucoup d'accros n'est pas aussi simple qu'on le pense, ce n'est pas un long fleuve tranquille, ni une symphonie qui se laisse écouter en observant un silence total. Pour arrêter de fumer, il n'y a pas de formule magique, de substituts qui fonctionnent à 100%, ni de séances machin et chose avec lesquelles on se rabat les oreilles et qui ne servent qu'à remplir les poches de certains apprentis sorciers.
Pour arrêter de fumer, il faut de la volonté. Il ne faut pas croire que c'est l'absence de volonté qui est en cause dans le fait de ne pas arrêter de fumer. Ce qui est en cause c'est le fait de ne pas utiliser sa volonté. 
La solution au problème du tabagisme est entre les mains des fumeurs, il est possible de cesser de fumer, de se libérer du tabac, une décision sage, qui lorsqu’elle est  accompagnée d’une réelle motivation est la clé de voute pour réussir à  cesser cette habitude destructrice. 
Pour beaucoup de personnes qui ont essayé le sevrage tabagique,  ce n’est pas facile c’est vrai, ce n’est pas évident du tout. Entre les patches, les comprimés, les filtres, les light, rien n’a pu les faire détourner de leur cigarette.  Pour d’autres, il semblerait que la cigarette électronique est un bon moyen de sevrage tabagique. 
La cigarette électronique ? 
Le monde des fumeurs connaît  depuis quelques années une fureur nommée cigarette électronique. Ils sont très nombreux les tabagiques qui s’accrochent à cet objet qui fait partie désormais de la panoplie et du décor urbain. Commercialisée à grande échelle depuis dix ans en Amérique et en Europe, la cigarette électronique a déjà convaincu des millions de fumeurs et semble satisfaire un très grand nombre de fumeurs qui sont à la recherche d’une alternative au tabac 
Au Maroc, la cigarette électronique s’installe doucement, mais sûrement et on peut même dire que dans certains milieux la cigarette électronique et le liquide parfumé qui va avec font fureur, des magasins spécialisés ont fait leur apparition ici et là au Maârif, les grands centres commerciaux et nombreux sont aujourd’hui celles et ceux qui utilisent ce gadget pour cesser de fumer. 
Mais honnêtement est-ce vraiment là la solution pour le sevrage tabagique ? 
Peut-on arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique et la consommation de son liquide ? 
C’est une question qui mérite réponse, mais pas n’importe laquelle. La question est pour le moment sans réponse officielle en raison du manque de recul certain de ce nouvel usage. Ce qu’il y a de sûr, c’est qu’à travers le monde, ils sont nombreux ceux qui utilisent la cigarette électronique comme moyen pour arrêter de fumer. 
D’après une étude Italienne menée par l’équipe du Docteur Riccardo polosa de l’Université de Catane, 1 participant sur 4 a réduit ou totalement arrêté sa consommation tabagique. L’étude a été faite avec 300 fumeurs volontaires à qui on a donné des cigarettes électroniques et du liquide. Les volontaires consommaient 10 cigarettes par jour minimum et ont déclaré avant de commencer l’étude ne pas avoir l’intention d’arrêter de fumer dans un avenir proche. Au bout d’un an, 8.7% de sevrage tabagique total a été constaté. Le premier agréablement surpris est le Docteur Riccardo qui dira lui-même qu’il s’agit là d’un succès remarquable. 
Une autre étude menée cette fois-ci à l’Université d’Auckland en Australie par l’équipe du Pr Chris Bullen a démontré elle aussi des résultats en faveur de la cigarette électronique. 
En France, les différents spécialistes qui ont abordé la question de la cigarette électronique font preuve de prudence. Le taux d’arrêt sur 1 an de consommateurs sans traitement ou moyen de sevrage se situe entre 5 et 10%. Les résultats de l’étude italienne citée précédemment sont donc dans cette moyenne. Les médecins reçoivent de plus en plus de patients qui expliquent qu’ils ont réussi à diminuer voire arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique. Dans le même temps, les médecins constatent aussi que cela ne concerne pas une majorité d’utilisateurs. Par ailleurs et selon une étude parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics, la cigarette électronique n'est apparemment pas efficace pour arrêter de fumer. 
Selon le travail qui a été mené auprès de 949 fumeurs, les «vapoteurs» ne sont pas plus nombreux à renoncer au tabac que les autres fumeurs. Ce résultat conforte des recherches précédentes montrant que cette cigarette, non réglementée par les autorités américaines, ne présente pas un avantage particulier pour cesser de fumer, contrairement à ce qu'affirment les publicités de ses fabricants. 
On n’est pas dupe et on sait que cette histoire de cigarette électronique ne peut pas rester sans provoquer une réaction des lobbies des fabricants de cigarettes, car des intérêts énormes sont en jeu. Il est évident que cette nouvelle alternative au tabac dérange beaucoup et à divers niveaux.
D’abord, elle est un concurrent direct pour l’industrie du tabac qui ne tient pas à voir chuter ses ventes mondiales en dépit du taux de mortalité impensable qu’entraîne la commercialisation de ses produits. Et puis, l’industrie pharmaceutique qui, de son côté, axe tous ses efforts sur les substituts nicotiniques et autres médicaments et ne tient pas à se voir détrôner dans son leadership de la lutte anti-tabac. Dans cette lutte qui ne fait que commencer, nous ne pouvons qu’encourager celles et ceux qui désirent arrêter de fumer et dire que ce n’est ni une question de cigarette électronique, de patches, mais que le sevrage tabagique dépend de notre seule volonté et que dans ce registre nombreuses et nombreux sont ceux, qui sont animés de cette volonté, qui en ont les capacités et qui réussiront à cesser définitivement de fumer. 
Arrêter de fumer c'est retrouver plus de confiance en soi, car c'est une victoire que d'arrêter de fumer. Les premiers à vous encourager et à vous féliciter seront vos enfants, votre famille et vos amis. Et puis l'arrêt du tabac, c'est aussi des dirhams en plus que vous pourrez utiliser pour autre chose de plus utile. Plus vous attendez avant de vous décider d'arrêter de fumer, plus vous risquez des problèmes de santé. Finalement, quand vous arrêtez de fumer, c'est une autre vie qui commence. 
Alors pourquoi ne pas essayer dès aujourd’hui ? 
 
_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 31 Mar - 23:03 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hakim55
Touriste
Touriste

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2014
Messages: 1

MessagePosté le: Mer 13 Aoû - 22:05 (2014)    Sujet du message: Re: Qu’en est-il de la cigarette électronique? Répondre en citant

La meilleur façon d’arrêter de fumer, c'est de se mettre à la cigarette électronique.

http://www.byebyecigarette.ma/

https://www.facebook.com/byebyecigarette

DR IDRISSI MY AHMED a écrit:

Qu’en est-il de la cigarette électronique?  
 
 
Actualités
Écrit par Ouardirhi Abdelaziz   
Sevrage tabagique  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  
Le tabac est mauvais pour la santé. On ne cesse de le dire et de le répéter dans ces mêmes colonnes pour faire prendre consciences à tous ceux qui consomment le tabac sous toutes ses formes (cigarette, cigare, pipe, chicha, tabac à priser…) que c’est une habitude nocive pour la santé. Mais est-il aisé pour un tabagique  de cesser de fumer, de se libérer  définitivement du tabac?  

  
Les substituts du tabac comme les patches, les chewing-gums peuvent-ils réellement aider les fumeurs et apporter une solution à leur dépendance ?  
Et puis le dernier gadget, la cigarette électronique, peut-il aider à rompre avec le tabac ?  
Mais pourquoi fume-t-on ? C'est là une question que peu de gens se posent. Pourtant elle est importante, elle permet de savoir ce qui nous pousse à fumer et donc de pouvoir agir efficacement sur tous les éléments qui sont derrière le début de cette mauvaise habitude.
Chacun a ses explications, ses motivations et ses excuses. On apprend par exemple un tel dire qu'il fume parce que la cigarette lui procure du calme et diminue son stress. Pour d'autres la cigarette les aide à mieux résoudre certains problèmes au boulot ou à la maison et arrivent à se concentrer, à réfléchir pour trouver des solutions aux soucis quotidiens.
Bien sûr que tout cela est faux. Ce n'est ni plus, ni moins que des arguments personnels, des raisonnements subjectifs des accros au tabac. Ce qui est vrai, ce qui est prouvé scientifiquement, ce sont les effets délétères du tabac, se sont les maladies inhérentes au tabagisme, se sont les cancers du poumon, de la bouche, les bronchites chroniques...
Il est clair qu'aucune cigarette n'a jamais aidé personne.
D'une manière générale, le tabac entraîne une dépendance qui est une perte de liberté, une sorte d'esclavage dont il est difficile de se départir, car la dépendance à la nicotine est à la fois physique et psychologique, c'est ce qui rend fumer aussi insidieux.  
Des risques  réels pour la santé  
On sait que la consommation de cigarettes est à l'origine d'au moins 25 maladies, dont le cancer du poumon et d'autres types de cancers (vessie, col de l'utérus, œsophage, rein, larynx, bouche, pancréas et estomac ainsi que la leucémie myéloïde aiguë), les maladies cardiaques, les attaques cérébrales, la broncho-pneumopathie chronique obstructive, les maladies respiratoires aiguës et divers effets négatifs sur la reproduction et la santé de l’enfant et du nourrisson (dont le syndrome de mort subite du nourrisson). Le tabagisme tue un tiers à la moitié des fumeurs chroniques, et un fumeur meurt en moyenne 15 ans plus tôt qu'un non fumeur.  
Fumer provoque des traces jaunes sur les dents. Le goudron se fixe sur les dents et il n'est pas rare de voir des tâches brunes sur les dents (surtout si vous fumez des cigarettes sans filtre). Fumer peut entraîner le déchaussement des dents, voire la perte des dents, abîme les lèvres, les assèche et les rend craquantes. Fumer donne aussi une mauvaise haleine et entraîne la crache des glaires (surtout le matin). Sans oublier une perte de sens comme le goût
et l'odorat. Pour un non-fumeur, embrasser un fumeur est similaire à embrasser un cendrier  
Le salut dans le sevrage  
Tout ce que nous venons d'énumérer met en relief tous les bénéfices santé que l'on peut retirer en cessant de fumer. Arrêter de fumer pour beaucoup d'accros n'est pas aussi simple qu'on le pense, ce n'est pas un long fleuve tranquille, ni une symphonie qui se laisse écouter en observant un silence total. Pour arrêter de fumer, il n'y a pas de formule magique, de substituts qui fonctionnent à 100%, ni de séances machin et chose avec lesquelles on se rabat les oreilles et qui ne servent qu'à remplir les poches de certains apprentis sorciers.
Pour arrêter de fumer, il faut de la volonté. Il ne faut pas croire que c'est l'absence de volonté qui est en cause dans le fait de ne pas arrêter de fumer. Ce qui est en cause c'est le fait de ne pas utiliser sa volonté.  
La solution au problème du tabagisme est entre les mains des fumeurs, il est possible de cesser de fumer, de se libérer du tabac, une décision sage, qui lorsqu’elle est  accompagnée d’une réelle motivation est la clé de voute pour réussir à  cesser cette habitude destructrice.  
Pour beaucoup de personnes qui ont essayé le sevrage tabagique,  ce n’est pas facile c’est vrai, ce n’est pas évident du tout. Entre les patches, les comprimés, les filtres, les light, rien n’a pu les faire détourner de leur cigarette.  Pour d’autres, il semblerait que la cigarette électronique est un bon moyen de sevrage tabagique.  
La cigarette électronique ?  
Le monde des fumeurs connaît  depuis quelques années une fureur nommée cigarette électronique. Ils sont très nombreux les tabagiques qui s’accrochent à cet objet qui fait partie désormais de la panoplie et du décor urbain. Commercialisée à grande échelle depuis dix ans en Amérique et en Europe, la cigarette électronique a déjà convaincu des millions de fumeurs et semble satisfaire un très grand nombre de fumeurs qui sont à la recherche d’une alternative au tabac  
Au Maroc, la cigarette électronique s’installe doucement, mais sûrement et on peut même dire que dans certains milieux la cigarette électronique et le liquide parfumé qui va avec font fureur, des magasins spécialisés ont fait leur apparition ici et là au Maârif, les grands centres commerciaux et nombreux sont aujourd’hui celles et ceux qui utilisent ce gadget pour cesser de fumer.  
Mais honnêtement est-ce vraiment là la solution pour le sevrage tabagique ?  
Peut-on arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique et la consommation de son liquide ?  
C’est une question qui mérite réponse, mais pas n’importe laquelle. La question est pour le moment sans réponse officielle en raison du manque de recul certain de ce nouvel usage. Ce qu’il y a de sûr, c’est qu’à travers le monde, ils sont nombreux ceux qui utilisent la cigarette électronique comme moyen pour arrêter de fumer.  
D’après une étude Italienne menée par l’équipe du Docteur Riccardo polosa de l’Université de Catane, 1 participant sur 4 a réduit ou totalement arrêté sa consommation tabagique. L’étude a été faite avec 300 fumeurs volontaires à qui on a donné des cigarettes électroniques et du liquide. Les volontaires consommaient 10 cigarettes par jour minimum et ont déclaré avant de commencer l’étude ne pas avoir l’intention d’arrêter de fumer dans un avenir proche. Au bout d’un an, 8.7% de sevrage tabagique total a été constaté. Le premier agréablement surpris est le Docteur Riccardo qui dira lui-même qu’il s’agit là d’un succès remarquable.  
Une autre étude menée cette fois-ci à l’Université d’Auckland en Australie par l’équipe du Pr Chris Bullen a démontré elle aussi des résultats en faveur de la cigarette électronique.  
En France, les différents spécialistes qui ont abordé la question de la cigarette électronique font preuve de prudence. Le taux d’arrêt sur 1 an de consommateurs sans traitement ou moyen de sevrage se situe entre 5 et 10%. Les résultats de l’étude italienne citée précédemment sont donc dans cette moyenne. Les médecins reçoivent de plus en plus de patients qui expliquent qu’ils ont réussi à diminuer voire arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique. Dans le même temps, les médecins constatent aussi que cela ne concerne pas une majorité d’utilisateurs. Par ailleurs et selon une étude parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics, la cigarette électronique n'est apparemment pas efficace pour arrêter de fumer. 
Selon le travail qui a été mené auprès de 949 fumeurs, les «vapoteurs» ne sont pas plus nombreux à renoncer au tabac que les autres fumeurs. Ce résultat conforte des recherches précédentes montrant que cette cigarette, non réglementée par les autorités américaines, ne présente pas un avantage particulier pour cesser de fumer, contrairement à ce qu'affirment les publicités de ses fabricants.  
On n’est pas dupe et on sait que cette histoire de cigarette électronique ne peut pas rester sans provoquer une réaction des lobbies des fabricants de cigarettes, car des intérêts énormes sont en jeu. Il est évident que cette nouvelle alternative au tabac dérange beaucoup et à divers niveaux.
D’abord, elle est un concurrent direct pour l’industrie du tabac qui ne tient pas à voir chuter ses ventes mondiales en dépit du taux de mortalité impensable qu’entraîne la commercialisation de ses produits. Et puis, l’industrie pharmaceutique qui, de son côté, axe tous ses efforts sur les substituts nicotiniques et autres médicaments et ne tient pas à se voir détrôner dans son leadership de la lutte anti-tabac. Dans cette lutte qui ne fait que commencer, nous ne pouvons qu’encourager celles et ceux qui désirent arrêter de fumer et dire que ce n’est ni une question de cigarette électronique, de patches, mais que le sevrage tabagique dépend de notre seule volonté et que dans ce registre nombreuses et nombreux sont ceux, qui sont animés de cette volonté, qui en ont les capacités et qui réussiront à cesser définitivement de fumer.  
Arrêter de fumer c'est retrouver plus de confiance en soi, car c'est une victoire que d'arrêter de fumer. Les premiers à vous encourager et à vous féliciter seront vos enfants, votre famille et vos amis. Et puis l'arrêt du tabac, c'est aussi des dirhams en plus que vous pourrez utiliser pour autre chose de plus utile. Plus vous attendez avant de vous décider d'arrêter de fumer, plus vous risquez des problèmes de santé. Finalement, quand vous arrêtez de fumer, c'est une autre vie qui commence.  
Alors pourquoi ne pas essayer dès aujourd’hui ?  
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:29 (2017)    Sujet du message: Qu’en est-il de la cigarette électronique?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com