Forum des Médecins Au Maroc Forum Index

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

les douleurs thoraciques

 
Post new topic   Reply to topic    Forum des Médecins Au Maroc Forum Index -> Welcome -> Espace des patients -> La Santé pour tous
Previous topic :: Next topic  
Author Message
miss master
VIP
VIP

Offline

Joined: 26 Sep 2008
Posts: 1,510
Localisation: rabat

PostPosted: Tue 30 Sep - 04:53 (2008)    Post subject: les douleurs thoraciques Reply with quote

Les Douleurs Thoraciques


:basss:
 

Les douleurs thoraciques peuvent témoigner de maladies graves : infarctus du myocarde, dissection de l'aorte, c'est pourquoi il ne faut pas les négliger, même s'il s'agit plus fréquemment de douleurs liées à une crise d'angoisse, surtout chez le sujet jeune.
Les différentes douleurs décrites ici sont celles qui se manifestent le plus fréquemment, mais il faut admettre que les symptômes peuvent considérablement varier. En outre, l'intensité n'est pas directement liée à la gravité : une fracture de côte, sans conséquence, est extrêmement douloureuse, alors qu'un infarctus du myocarde, au risque fatal, peut revêtir une forme indolore.
Un des premiers critères de distinction de ce symptôme est la localisation de la douleur, puis sa caractérisation : s'agit-il d'une sensation évoquant la constriction, la brûlure ? Qu'en est-il des irradiations de la douleur à partir de son siège initial ? De son augmentation en liaison avec les mouvements respiratoires ?
I. LES DOULEURS SE SITUENT AU MILIEU DU THORAX, DERRIÈRE LE STERNUM.
On parle de douleurs rétrosternales. Le diagnostic dépendra de ce que ressent le patient. • Les douleurs ne sont pas rétrosternales, reportez-vous au paragraphe II, III, IV, V ou VI.
A. La douleur rétrosternale est constrictive : le patient a l'impression d'être serré dans un étau. Il s'agit alors probablement d'une douleur due à une atteinte des vaisseaux coronariens, dont le diagnostic dépend de la durée de la douleur. • La douleur rétrosternale n'est pas constrictive, reportez vous au paragraphe B ou C.
1. La douleur ne dure que quelques minutes, et cède rapidement à une prise de trinitrine en spray : il s'agit d'une crise d'angine de poitrine.
2. La douleur persiste plus longtemps, plusieurs heures si l'on ne fait rien, elle irradie dans tout le thorax, la mâchoire, les bras, et le spray de trinitrine n'apaise pas totalement la douleur : il s'agit vraisemblablement d'un infarctus du myocarde.
B. La douleur rétrosternale fait évoquer une sensation de brûlure. Si elle est augmentée par les mouvements respiratoires et que l'on entend à l'auscultation un frottement :` il s'agit une atteinte du péricarde ( index, Anatomie du système circulatoire). Le diagnostic dépendra de la façon dont s'est déclarée la douleur. • La douleur n'est pas constrictive et n'évoque pas non plus une sensation de brûlure : reportez-vous au paragraphe C.
1. La douleur s'est déclarée brutalement chez un sujet jeune : il s'agit d'une péricardite d'origine virale.
2. Le début de la douleur est très progressif, chez un sujet fatigué, amaigri : il s'agit d'une péricardite tuberculeuse ou d'une péricardite cancéreuse.
C. La douleur rétrosternale évoque un déchirement très violent, elle irradie vers le dos et l'abdomen : il s'agit probablement d'une dissection aortique.
II. LES DOULEURS SONT RESSENTIES SUR LES COTES DU THORAX.
Elles restent superficielles. On parle de douleurs latéralisées. • La douleur n'est ni rétrosternale ni latéralisée, reportez-vous au paragraphe III, IV, V ou VI.
A. La percussion du thorax rend un son anormal, on pensera à une pathologie de la plèvre, qui est l'enveloppe des poumons. • La percussion ne produit pas de bruit anormal, reportez-vous aux paragraphes B ou C.
1. En cas de son mat, on suspecte une pleurésie, c'est-à-dire un épanchement de liquide dans la plèvre.
2. Si la percussion rend au contraire un sonorité exagérée, on suspecte un pneumothorax, c'est-à-dire un épanchement d'air.
B. Le malade est alité, il souffre d'une phlébite et il crache du sang, on pensera en priorité à une embolie pulmonaire. • Si ce n'est pas le cas, reportez-vous au paragraphe C.
C. La douleur se produit lorsque l'on presse la paroi du thorax en un point précis, ce qui évoque une pathologie musculaire ou osseuse : - fracture de côte - atteinte de l'articulation entre sternum et clavicule ( index, Anatomie du squelette) - atteinte de l'articulation entre sternum et côtes.
III. LA DOULEUR EST RESSENTIE EN HAUT DE L'ABDOMEN.
Elle remonte derrière le sternum, au niveau de l'œsophage. Il s'agit probablement d'une atteinte de ce dernier. - œsophagite - spasmes de l'œsophage. • La douleur n'est ni rétrosternale, ni latéralisée, ni ressentie au niveau de l'œsophage, reportez-vous aux paragraphes IV, V, ou VI.
IV. LA DOULEUR , DIFFUSE C'EST-A-DIRE NON PRECISEMENT LOCALISEE, S'ACCOMPAGNE D'UNE TOUX GRASSE, D'UNE DIFFICULTÉ A RESPIRER.
On pense alors à : - une bronchite - une pneumonie. • La douleur n'est ni rétrosternale, ni latéralisée, ni ressentie au niveau de l'œsophage, ni accompagnée d'une toux grasse, reportez-vous aux paragraphes V ou VI.
V. LA DOULEUR A UNE LOCALISATION TRES PRECISE.
Correspondant au territoire d'une racine nerveuse, et elle est accompagnée d'une éruption cutanée dans la même zone : il s'agit d'un zona.
VI. LA DOULEUR N'A PAS DE LOCALISATION PRÉCISE.
La douleur ne ressemble à aucune des descriptions précédentes. Le malade montre des signes d'anxiété, ressent une « boule dans la gorge », sa douleur ne le réveille pas la nuit, l'examen clinique ne décèle rien : il s'agit probablement d'une douleur simplement due à l'angoisse.
 

_________________
plus on en sait, plus on est conscient du fait que l'on ne sait rien
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 30 Sep - 04:53 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
nicolasjorel
Touriste
Touriste

Offline

Joined: 27 Jul 2009
Posts: 1

PostPosted: Mon 27 Jul - 10:33 (2009)    Post subject: J'ai également des douleurs d'intensité variables sous le sternum et de façon constrictive Reply with quote

Bonjour, j'ai consulté votre site pour avoir plus d'informations sur mes problèmes de santé sans cause déterminée.
Il apparaît que dans mes symptomes, j'ai également une sorte de constriction sous le sternum à intensité variable mais amplifié par la position allongée (sur le ventre ou sur le dos). Je passe donc des nuits plutôt difficiles. Je ne vais pas détailler mes autres symptomes que j'explique dans mon blog créé à cette occasion. Je cherche ce que j'ai. Je suis obliger de vivre avec depuis plusieurs mois car mon médecin n'a pas souhaité faire plus d'investigations. Il y a un mois et demi, il a démarré un traitement à base d'antidépresseur (séroplex) croyant que la cause était neurologique que je poursuis mais cela ne m'a fait aucun effet. Je supporte mon quotidien par la prise de propofans qui soulage mes douleurs (3 * 2 propofans / jour) mais pas mes dyspnées.

Etant sportif, et jeune (28 ans) mais j'ai toujours eu une alimentation très riche en graisse et plutôt désastreuse, je me dis maintenant que ca a pu jouer sur ce que j'ai.
Je détaille mes symptomes dans ce blog: http://cas-cardiologie.com/search/label/Mes symptomes en stade 2.

Je pense qu'il y aura naturellement un 3ème stade de symptomes dans ma maladie car depuis 6 ans, j'avais des douleurs thoraciques mais non lié à l'effort et je pouvais dormir sans problème car je n'avais pas ces problèmes. Alors plutôt que de me laisser galérer de plus en plus et perdre petit à petit mon énergie, j'ai décidé de créer ce blog afin que l'on m'aide à trouver ce que j'ai.

Dès fois, la douleur sous le sternum est tellement forte qu'elle me ferait croire à des problèmes de digestion. La différence, c'est qu'elle passe en position assise prolongée. J'ai fait également une fibroscopie mais ils n'ont rien trouvé. J'ai arrêté également toute activité sportive car c'est devenu trop difficile. Les derniers sports que j'ai pu faire était le vélo mais j'avais essayé de renager un peu, mais déjà pendant, c'était très difficile puisque je suis en position allongée en nageant, mais en plus, après j'avais encore plus de douleurs et problèmes de respiration qu'à l'habitude.

Merci,

http://www.cas-cardiologie.com

_________________
Nicolas Jorel
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Forum des Médecins Au Maroc Forum Index -> Welcome -> Espace des patients -> La Santé pour tous All times are GMT
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group