Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Santé Prix des médicaments au Maroc : La grande braderie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 22:42 (2013)    Sujet du message: Santé Prix des médicaments au Maroc : La grande braderie Répondre en citant

Santé 







Prix des médicaments au Maroc : La grande braderie






Publié le 19.02.2013 à 15h52 




 Par Julie Chaudier
 



















Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, a annoncé une baisse des prix de 1500 médicaments, d’ici quelques semaines, au Maroc. Le secteur de la santé est actuellement en pleine révolution. La règlementation pour la fixation des prix devrait être modifiée prochainement.






 


























Le ministère marocain de la Santé n’aura finalement pas respecté sa propre décision de modifier d’abord le mode de fixation des prix des médicaments, avant de prononcer une nouvelle baisse des prix. « Nous avons abaissé les prix de 320 médicaments, certains ont connu une baisse de 83% et dans les semaines à venir nous allons revoir les prix de plus de 1500 médicaments en vue de leur abaissement », a annoncé le ministre de la Santé El Houssaine El Ouardi, en marge de sa participation à une conférence ministérielle, organisée conjointement par l'Organisation mondiale de la santé et la Banque mondiale sur la couverture médicale universelle, à Genève, hier, lundi 18 février, rapporte la MAP.
Le 7 novembre dernier, le ministre avait déjà annoncé la baisse des prix de 320 médicaments parmi les plus chers. Il s’agissait essentiellement des traitements pour les maladies graves et chroniques dont le prix dépasse 500 DH. Si, hier, le ministre n’a pas précisé quels étaient les médicaments concernés, ni, surtout, l’ampleur de la baisse des prix, le nombre de produits concernés est très important. En moyenne, il représente entre un quart et un cinquième des médicaments vendus en pharmacie.
 « C’est dramatique ! »
L’annonce du ministère fait suite aux discussions menées actuellement par l’ensemble des acteurs du secteur. Parmi les professionnels de la pharmacie, Abderrahim Chawki, coordinateur national du collectif national des pharmaciens du Maroc, mène la fronde. « C’est dramatique ! », s’insurge le pharmacien. « Cette fois la baisse touche des médicaments qui ont une forte rotation dans les officines, elle va mettre à terre toutes les pharmacies du Maroc, estime-t-il, alors qu’il s’agit seulement d’une mesure démagogique qui ne concerne pas la totalité du panier de soins des patients. »
Plusieurs mesures promises par le gouvernement pour compenser les pertes enregistrées par les pharmaciens n’ont pas été respectées. « La pharmacie de la CNOPS qui brasse 500 millions de dirhams par an devait fermer et elle a vu son contrat prorogé jusque fin 2014, le système de tiers payant n’a toujours pas vu le jour … », énumère-t-il.
Des marges dégressives
Aujourd’hui, la définition des prix des médicaments se fait au niveau des pouvoirs publics. Un décret, qui date de 1969, détermine les marges brutes de chaque opérateur. Les industriels emportent 60% du prix, 10% vont aux grossistes et 30% aux pharmacies. A la suite, le patient paie, pour certains médicaments, une TVA de 7 à 20%.
L’Organisation mondiale de la santé, dans un rapport datant de 2004, expliquait que la règlementation instaurait également une distinction entre médicament importés et ceux fabriqués localement. Le prix des produits importés est fixé sur leur prix dans le pays d’origine. Plus le prix initial est cher, plus les marges des opérateurs seront élevées.
L’objectif de la réforme est donc, notamment, d’établir un système de benchmarking : les prix des médicaments importés seraient fixés en fonction du plus bas prix observé dans une sélection de pays proches du Maroc. Les marges des différents opérateurs pourraient être également revues pour devenir dégressive. Un peu plus élevée pour les pharmaciens sur les produits les moins chers, elle irait en diminuant pour les médicaments les plus chers.
 

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Fév - 22:42 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com