Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

AMO : les industriels exigent l'éligibilité automatique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 21:24 (2013)    Sujet du message: AMO : les industriels exigent l'éligibilité automatique Répondre en citant

EconomieAMO : les industriels exigent l'éligibilité automatique des médicaments génériques au remboursement
 






Le régulateur promet de reconsidérer sa procédure de sélection des génériques remboursables. Les industriels se disent prêts à payer 2 000 DH en une seule fois pour toutes les formes de présentation du médicament.
 
L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) fera-t-elle marche arrière quant à l’application de la nouvelle procédure de sélection des génériques remboursables, consistant entre autres à faire payer aux fabricants 8 000 DH pour chaque forme de présentation de la spécialité ? Possible, selon certaines sources proches du dossier. Les industriels ont rencontré, la dernière semaine de décembre, les responsables de l’agence pour exprimer leur mécontentement quant aux nouvelles modalités de sélection des génériques pour le remboursement. Une procédure qui, selon eux, va à l’encontre de la stratégie du ministère de la santé qui vise une large accessibilité aux médicaments via le développement du générique. «Si la nouvelle procédure est appliquée, c’est la promotion du générique qui sera bloquée !». C’est en substance ce qu’ont dit les producteurs de génériques aux responsables de l’ANAM pour attirer leur attention sur «la gravité de [leur] décision». Pour certains observateurs, la mise en place de cette nouvelle procédure devrait aussi interpeller la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) qui a décidé, depuis deux ans, de ne distribuer que des génériques dans sa pharmacie. Restés injoignables, les responsables de la CNOPS ne se sont pas exprimés sur la question. En tout cas, rien n’est encore définitivement décidé et les deux parties, industriels et ANAM, ont mis de l’eau dans leur vin. En effet, lors de la réunion, l’agence a promis de revoir sa copie.

Ils poussent à la suppression de la commission de sélection

De leur côté, les industriels qui, courant décembre 2012, rejetaient catégoriquement la décision de l’ANAM, accepteraient éventuellement de verser 2 000 DH pour chaque spécialité, quelle que soit la forme de présentation du médicament. En revanche, ils refusent toujours de soumettre les génériques au même circuit que les princeps, notamment la constitution d’un dossier complet comme pour la demande d’une autorisation de mise sur le marché. Alors qu’en fait il ne s’agit que de l’accès au remboursement dans le cadre de l’AMO. Ils sont même pour la suppression de la commission de sélection et réclament l’automaticité du remboursement pour tous les génériques existant sur le marché. Dans l’attente de la réponse de l’ANAM, les industriels vont rencontrer, dans les prochains jours, le ministre de la santé pour lui exposer leur point de vue. Une autre problématique à résoudre pour El Houssein El Ouardi.

Aziza Belouas. La Vie éco
www.lavieeco.com
2013-01-16
_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 21:24 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 21:51 (2013)    Sujet du message: AMO : les industriels exigent l'éligibilité automatique Répondre en citant

Société





Baisse des prix des médicaments : 
Les pharmaciens veulent des mesures compensatoires





 
 
 
 

DR
 
 
Les modalités de l’augmentation de la marge de l’officine seront précisées par le nouvel arrêté ministériel sur les prix. La baisse des prix en question n’entrera en vigueur qu’après compensation des   
Les négociations entre les pharmaciens et le ministère de la santé se poursuivent sur le dossier des prix des médicaments. La Fédération nationale des syndicats des pharmaciens (FNSPM),  qui a  tenu son conseil fédéral le 8 janvier  dernier, a jugé impératif de continuer les négociations avec le ministre de la santé,  Lhoussaine Louardi, concernant les mesures d’accompagnement suite à la seconde vague de baisse qui concerne 1.000 médicaments courant 2013. Cette  baisse sera opérée à la sortie du nouvel arrêté du ministère de la santé qui est toujours en cours d’élaboration, et tiendra compte de mesures compensatoires  pour maintenir la viabilité économique et la survie des pharmacies au Maroc. Contacté par ALM, Mounir Tadlaoui, secrétaire général de la FNSPM, affirme que «nous sommes prêts à faire des efforts pour baisser les prix des médicaments coûteux  (pathologies chroniques) mais en contrepartie il faudra augmenter la marge de l’officine sur les médicaments à faible coût pour maintenir l’équilibre financier de la pharmacie». Toutefois, ce dernier reconnaît que ce système ne compensera jamais l’impact de la baisse de ces médicaments. Notons que les modalités de l’augmentation de la marge de l’officine seront précisées par le nouvel arrêté ministériel sur les prix. La baisse des prix en question n’entrera en vigueur qu’après compensation des marges des officinaux. Par ailleurs et conformément à l’accord de principe qui avait été signé avec le ministère de la santé, il a été décidé une fois après la publication de l’arrêté ministériel que  les produits hospitaliers et chers (cancer, hépatite…) qui échappent  au pharmacien d’officine soient réintroduits dans le circuit officinal en tenant compte de la baisse de prix. 
Pour débattre de cette problématique, la FNSPM organisera les 25 et 26 janvier à Casablanca un congrès international sous le thème «L’équilibre financier, un garant pour la vie du pharmacien». Le choix de ce thème n’est nullement fortuit. Il témoigne des grandes difficultés que vivent les pharmaciens. 
Rappelons que les prix de 320 médicaments parmi lesquels figurent les anti-cancéreux, les traitements des maladies cardio-vasculaires, de l’appareil digestif, des glandes et du système nerveux  ont fait l’objet d’une baisse. Certains médicaments ont vu leur prix chuter de plus de 50%. Les plus fortes baisses avaient concerné des médicaments tels que l’Arimidex (anticancéreux) dont le PPM est passé de 2.037,80 DH à 1.058 DH, Femara (2,5 mg/ boîte de 30 cp) qui a vu son PPM régresser de 2.233 DH à 1.284,30 DH ou encore  Granocyte (boîte de 5 flacons + 5 ampoules) avec un nouveau PPM de 4.661 DH au lieu de 6614 DH.





 
 
Laila Zerrour Le : 2013-01-17 N° : 2849








Share on printShare on facebookShare on emailShare on twitterhttp://www.aujourdhui.ma/maroc-actualite/societe/baisse-des-prix-des-medica…
http://www.aujourdhui.ma/maroc-actualite/societe/baisse-des-prix-des-medica…
More Sharing Services



 
_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:19 (2017)    Sujet du message: AMO : les industriels exigent l'éligibilité automatique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com