Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Santé : Les médecins du public râlent, mais le TPA n’est plus légal !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Sam 17 Nov - 20:59 (2012)    Sujet du message: Santé : Les médecins du public râlent, mais le TPA n’est plus légal ! Répondre en citant

L N T 
Santé : Les médecins du public râlent, mais le TPA n’est plus légal !
  
 
  


 
 
  
  
Le torchon brûle entre les blouses blanches et la tutelle. Depuis l’annonce par El Houssein El Ouardi, ministre de la Santé, de la décision « catégorique, irrévocable et irrémédiable » d’interdire aux médecins du secteur public d’exercer dans le privé, les attaques et contre attaques, via presse interposée, se multiplient. Alors que cette  annonce a été accueillie avec beaucoup de satisfaction dans les rangs de la population, les médecins du secteur public y voient une mesure injuste. 
Apparemment, pris de cours par le ministre, alors que le dialogue était entamé et qu’a priori, il n y avait point de discordances entre les deux parties, les médecins  ont été choqués de la sortie médiatique de l’ancien doyen de la faculté de médecine. « Nous sommes indignés face à cette décision. Nous réfutons aussi bien la forme que le fond d’une telle annonce », a déclaré à LNT le Pr. Lakhdar, neurochirurgien du syndicat national des médecins enseignants à  Casablanca. Et de poursuivre: « alors que nous étions en réunion avec les équipes des ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, le 03 octobre,  qu’on leur avait fait des propositions et qu’ils nous avaient promis de se réunir avec le ministre dès son retour du Golfe, à notre grande surprise, M.El Ouardi fait une sortie médiatique, le 02 novembre indigne de l’éthique d’un professeur en médecine et d’un ministre » 
Rien ne va plus 
En effet, bien avant la réunion du Conseil de Gouvernement (tenu le jeudi 08 novembre), à l’issue duquel le ministre a fait l’annonce de la décision en question, il avait fait une déclaration –qualifiée d’ « insultante » par les médecins à leur égard-  dans la presse. Selon le Pr. Lakhdar, le ministre PPS avait déclaré entre autres, que les médecins passaient leur temps dans les cliniques privées faisant fi de l’intérêt des  patients et des étudiants. Toujours selon le Pr. Lakhdar, M. El Ouardi  a qualifié les médecins de « mal », à l’origine de l’échec du Ramed et qu’il fallait éradiquer ce mal pour améliorer les prestations dans le secteur public. « Ce n’est pas responsable de la part du ministre de tenir ce genre de discours. » 
Certes, il est vrai que le système de Santé souffre de nombreux dysfonctionnements et qu’on ne peut pas non plus tout reprocher aux médecins et que les médecins ne sont pas tous régis par le seul souci de l’appât du gain. Si pour d’aucun la situation des médecins n’est pas aussi « misérable », les concernés estiment que c’est archi faux. « Le salaire mensuel moyen d’un enseignant chercheur se situe entre 20 et 40 000 Dhs. Mais il faut savoir que derrière, il y a une très longue carrière d’années d’études et d’expérience». 
Dialogue de sourds 
Or, aujourd’hui le problème qui se pose n’est pas un problème de situation des médecins, mais plus un problème de réglementation et de dialogue. En réalité, El Ouardi n’a rien apporté de nouveau, il a juste rappelé ses troupes à l’ordre, dans un souci de droit. Le TPA, temps plein aménagé, qui avait été mis en place par le défunt Roi Hassan II, en 1996 avait pris fin en 2001. 
Il y a avait eu un rappel à l’ordre en 2003, à travers une circulaire du département de la Santé, suite à la pression de certains médecins du privé qui considérait le prolongement du TPA comme une concurrence déloyale. Entre temps, les choses n’ont pas réellement changé. Les médecins du public n’ont jamais été inquiétés et ont continué à travailler dans les cliniques privées. 
Et aujourd’hui, on assiste quasiment à un dialogue de sourds, les médecins disent qu’ils ne sont pas contre cette décision, mais souhaiteraient que le TPA soit réintégré légalement comme cela se passe sous d’autres cieux. « Nous demandons la légalisation et la structuration de l’exercice de la médecine par les médecins du secteur public dans le secteur privé. Autrement, c’est une porte ouverte au noir ». Le ministre, alors qu’il avait déclaré dans un premier temps que sa décision était irrévocable, avance qu’il reste ouvert au dialogue et qu’il est possible de trouver un compromis pour réaménager le TPA de manière différente et surtout légale. 
De son côté le Dr. Farouk Laraki, ancien président de l’ACP (association des cliniques privés), a déclaré à LNT que les clinique privées vont respecter la loi. « Nous avons toujours prôné le respect de la loi. Nous appuyons cette décision dans la mesure où elle permettra que les hôpitaux ne soient pas désertés par les médecins et que les patients puissent être pris en charge convenablement. » Et de poursuivre: « En revanche, nous estimons qu’il faut des mesures d’accompagnement. Il faut améliorer les conditions de travail et de vie des médecins. Il faut leur donner un cadre de travail décent pour qu’ils n’aillent pas chercher ailleurs. » 
En fait, selon ce praticien, pour que le système de santé se développe et que de telles décisions (médicaments, TPA, …) marchent, il faut mesures d’accompagnement pour tous les acteurs : les cliniques, les enseignants, les pharmacies, … 
En attendant que cette mesure soit effective, à partir de janvier 2013, et que les commissions d’inspection ne démarrent leur travail, on souahitera que les médecins et la tutelle trouvent un accord et que le patient puisse avoir accès à des soins de qualité, que ce soit dans le privé ou le public. Comme dans tout autre secteur, le côté matériel est pris en compte, mais quand il déborde sur le côté humain et scientifique, la profession perd de sa crédibilité. Certains médecins enseignants, pris dans l’engrenage de la course à la fortune, délaissent leur activité principale aux CHU. Résultat, leurs recherches n’avancent pas, leurs étudiants se plaignent de leurs absences et les patients ont des rendez-vous très éloignés, allant jusqu’à 6 mois. 
Sinon ils sont orientés vers les cliniques privées où exercent les médecins agrégés. Fort heureusement, ce n’est pas une règle générale. Mais, n’en déplaise à certains médecins, c’est un secret de polichinelle et ces errements doivent être corrigés. 
Leïla Ouazry 
___________________________________________________________________________________________________________________ 
TPA ? 
Lesmédecins chercheurs se plaignant d’une rémunération incompatible avec leur prestations, ont bénéficié, suite à une série de pressions, sous le règne du Roi défunt Hassan II, la possibilité d’exercer à titre privé sous le couvert du “Temps Plein aménagé (TPA) “, pour une période transitoire de 5 années. Un texte de loi, 94/10, régissant la question, a été publié au BO 44/32 du 21 novembre 1996. Il autorise les médecins chercheurs à exercer dans le privé à raison de 2 demi-journées par semaine. Il a pris fin le 21 novembre 2001. 

 

 

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Nov - 20:59 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com