Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Santé Les députés pointent du doigt le bilan d’El Ouardi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Mer 19 Sep - 20:24 (2012)    Sujet du message: Santé Les députés pointent du doigt le bilan d’El Ouardi Répondre en citant



Santé
Les députés pointent du doigt le bilan d’El Ouardi

● La commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants a tenu, mardi, une réunion consacrée à la discussion du bilan du premier semestre du département de la santé.
● Un bilan présenté par El Hossein El Ouardi, ministre de la Santé, au mois d’août dernier devant les membres de ladite commission.


Abdelilah Benkirane et El Hossein El Ouardi.


Santé
Les députés pointent du doigt le bilan d’El Ouardi

Au cours de la réunion de mardi, l’ensemble des députés ont loué la méthodologie de travail du ministre ainsi que la disponibilité et l’écoute dont il fait preuve.
Concernant le bilan du département d’El Ouardi, les remarques émises par les membres de la commission, sous leurs différentes couleurs politiques, ont presque versé dans le même sens. Le RAMED, le manque des ressources humaines, le renforcement des urgences, la baisse des prix des médicaments et la lutte contre la tuberculose, autant de questions relevées par l’ensemble des députés. S’agissant du RAMED, le bilan d’El Ouardi fait ressortir, pour la période allant du 2 avril à fin juin, 1,2 million de dossiers RAMED déposés, dont 160 000 acceptés. Alors que l’affluence des bénéficiaires vers les hôpitaux a été estimée à 53 000 cas. Des chiffres qui laissent perplexes, selon les membres de la commission. Ces derniers ont ainsi réclamé une mise au point des critères de sélection, aussi bien pour les dossiers retenus que pour ceux non retenus.

Difficulté à bénéficier du Ramed

Mohamed Benjelloun Touimi a ainsi mis l’accent sur la situation des personnes qui ne parviennent à bénéficier ni du RAMED ni du certificat d’indigence. Idem pour Adil Benhamza, du Parti de l’Istiqlal. Celui-ci a été on ne peut plus clair. «La réalité révèle, aujourd’hui, que les citoyens démunis ne bénéficient ni d’une couverture en bonne et due forme ni de la possibilité de recourir au certificat d’indigence pour accéder aux soins. On est en dessous de zéro». Il a ainsi interpellé le ministre quant aux difficultés qui entachent le RAMED. Et ce, tout en critiquant «la subjectivité» dans l’emploi des chiffres. Mustapha Al Ibrahimi, député du PJD, s’est également adressé au ministre pour identifier la partie qui chapeaute ce dossier. S’agit-il des ministères de l’Intérieur, des Finances ou de la Santé ? s’est-t-il interrogé. Le déficit aigu en ressources humaines a été soulevé par les députés. Rachid Roukbane, chef du groupe parlementaire du progrès démocratique, a mis l’accent sur le nombre excessif des cadres administratifs embauchés par le ministère face au nombre réduit des médecins. Roukbane a pointé du doigt le déséquilibre constaté quant à la répartition des ressources humaines à travers les régions du Royaume. D’après lui, des décisions dans ce sens s’avèrent nécessaires de la part du ministère. De son côté, le député haraki, Aziz Dermoumi, a relevé le déficit des médecins spécialistes.

Le SG de la jeunesse harakie a épinglé le ministre en ce qui concerne l’absence des directeurs à la tête de 50 hôpitaux ainsi que sur la présumée décision du ministre d’avoir accepté la démission des médecins spécialistes, avant l’achèvement de 8 années, tel était le cas sous l’ère des anciens gouvernements, a expliqué Dermoumi. Ce dernier n’a pas hésité à qualifier cette décision de catastrophique si elle s’avère véridique. Le jeune député a également interpellé El Hossein El Ouardi sur l’utilité d’acquérir un hélicoptère. Au moment où le nombre des ambulances est en deçà des besoins. À cela s’ajoute leur état lamentable. À rappeler que le ministère compte acquérir un hélicoptère qui sera testé à Marrakech. D’ailleurs, les appels d’offres y afférents ont été déjà lancés. Par contre, le pjidiste Mustapha Al Ibrahimi a loué cette initiative, en la qualifiant d’innovante, car il s’agit d’une action efficace qui permettra d’aider les personnes situées dans les zones enclavées. Ce député a réclamé l’ouverture d’une enquête à propos de la péremption de 250 tonnes de médicaments dans la pharmacie centrale de Berrachid. Une information divulguée par le ministre lui-même lors de la présentation de son bilan en mois d’août. Pour sa part, Hasna Abou Zeid a avancé qu’une mission exploratoire devrait se faire au sein de la direction des médicaments, afin de se plancher sur les détails de toute l’opération.

Dans un autre chapitre, les membres de la commission ont jeté la lumière sur la problématique des médecins résidents internes ainsi que sur la participation des infirmiers lauréats des écoles privées aux concours d’emploi du ministère. Sur cette question, Abdellah Bouanou, député du PJD, a indiqué qu’il faut ouvrir la voie devant tous les lauréats aussi bien du secteur public que privé pour passer le concours. Il faut absolument trouver une issue à cette question. Un avis défendu à maintes reprises par le ministre. Le volet des prix des médicaments est revenu en force au cours des interventions des députés dont la majorité a exprimé son soutien au ministre quant à ce grand dossier. Ainsi que la nécessité de frapper d’une main de fer les lobbys qui refusent la décision de baisser les prix des médicaments. À rappeler que le ministre avait annoncé que les prix des médicaments vont enregistrer une baisse à partir du mois de décembre prochain. Sur ce registre, Aziz Dermoumi a questionné le ministre sur le taux de la baisse ainsi que sur les catégories des médicaments qui vont en bénéficier. El Hossein El Ouardi a été également interpellé sur l’affaire des vaccins. Adil Benhamza et Aziz Dermoumi ont appelé le ministre à fournir des explications quant au processus d’entrée des vaccins dans le pays ainsi qu’à la conclusion du contrat avec les laboratoires GlaxoSmithKline (GSK).

Insuffisances du bilan

Hasna Abou Zeid, députée de l’USFP, a pointé du doigt le bilan d’El Ouardi. Elle l’a qualifié de feuille technique, qui reste ambiguë. D’après elle, il était judicieux de fournir aux députés des rapports plus détaillés avec un référentiel des chiffres. Même son de cloche auprès d’Abdellah Bouanou, qui a mis l’accent sur la nécessité d’expliquer les chiffres afférents au bilan. La gestion des déchets médicaux a été relevée par les membres de la commission. L’absence de ce volet du bilan du ministère ainsi que celui afférent aux centres de transfusion sanguine a été mise à nu. Le manque de contrôle sur les cliniques privées et le sort des rapports de l’inspection générale de la Santé ne sont pas passés inaperçus.

Repères

Discussion du bilan
de la Santé au Parlement.
Les députés épinglent
les chiffres faibles du Ramed.
L’affaire des vaccins
est soulevée au Parlement.

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 19 Sep - 20:24 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 895
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Mer 19 Sep - 20:42 (2012)    Sujet du message: Santé Les députés pointent du doigt le bilan d’El Ouardi Répondre en citant

MERCI DE VOTRE INTERET ET BRAVO A VOTRE JOURNAL

Assez d’aveuglement, de meuglements et de discrimination entre les maladies ! Sus à toutes les taxes sur les maladies et les malades, respectables parlementaires ! Ne chargez pas le ministre EL Ouardi alors qu'il vient à peine de tenir la barre.

Pensez Respectables Représentants à changer les lois . Et c'est votre premier rôle ! Changez les lois infâmes qui exploitent les malades et leurs souffrances en réformant les Taxes de Douane et de TVA sur tout ce qui touche la santé et les maladies. Et ce lors et à travers les étapes diagnostiques, dès l'achat des réactifs et du matériel. Supprimez les taxes de Douane à l'importation et la TVA sur les maladies, à la consommation des actes, lors des examens de santé et pas seulement à l'achat des médicaments !

Les malades doivent être solidairement détaxés et non pénalisés, quand ils sont spécialement malades ! On parle de médicaments et de taxes sur les médicaments 7 % de TVA ! Mais on oublie le pire , les 7 % de taxe de Douane. Non seulement sur les médicaments et leurs composants ( intrants), mais aussi sur les réactifs, le matériel des labos qui contribuent au diagnostic ! Un cursus fait de plusieurs étapes concernées , qui toutes paient les 17 % et 20 %…Quels que soient les secteurs

Et, même la Santé Publique du Pr El Ouardi est concernée lors de ses achats ( Matos , médocs, instruments, réactifs, Si utiles aux Ramédiens ! ). Même les Caisses des malades Omfam, Cnops, Mutuelles et Caisse de Sécurité Sociale sont concernées . Leurs adhérents , les malades, qui ne paient pas directement ces taxes indirectes sont ponctionnés et leur ressources diminuées d’autant. Ce sont les économies des malades qui sont taxées ! Une réforme des mœurs fiscales est nécessaire Courageuse et innovante, elle doit plus de solidarité, de civisme et d’équité envers ceux qui souffrent et qui sont les seuls à être frappés de taxes, lorsqu’ils sont malades. On m’a pas à fiscaliser les situations de douleurs et les maladies dans un pays , à l’économie libérale et à maint référentiels humanitaires.

Pour l’Association des Amis des Myasthéniques du Maroc,
Dr Idrissi My Ahmed, Kénitra, le 19 septembre 2012.

LIRE POUR VOUS CONVAINCRE NOTRE

« TVA SUR LES MALADIES : REQUÊTE FACE A UNE IGNOBLE INJUSTICE »
SUR:
http://www.rezoweb.com/forum/sante/myastheniagravi/38869.shtml

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:20 (2017)    Sujet du message: Santé Les députés pointent du doigt le bilan d’El Ouardi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> La Médecine Au Maroc -> Actualités professionnelles et Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com