Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

A L'ASSAD DE SYRIE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> Détendez vous -> Art & Culture -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR IDRISSI MY AHMED
Soleil
Soleil

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 938
Localisation: Kénitra

MessagePosté le: Lun 20 Aoû - 00:27 (2012)    Sujet du message: A L'ASSAD DE SYRIE Répondre en citant

INCANTATIONS D'IMPUISSANCE ET PRIERES HYPOCRITES

Dieu, as-Tu vu ce courage ? As-Tu vu ces pleurs ?
Alors que l'élu président mène la prière au Caire.
Un vieil imam menant la prière est mort,
Mitraillé par le feu de l'armée de Bachar.

Si je stresse, je crève, sans pouvoir rien faire.
Si je manifeste et crie ou que je parle en mourant,
Ce sera utile aux chanceux de parmi les survivants.

Je crie fastes et fêtes, pardons et louanges,
Alors que les rues sont jonchées de crimes de guerres.
Des cadavres déchiquetés, couverts de poussières;
Baignant éclatés, dans les mares de leur sang.

Ils vont aux cimetières, visiter les martyrs.
Cinq mille morts, comme offrande des fidèles
Au Jeûne final d'El Assad, le roi des lions .

Le mois du pardon, devenu emblème du crime,
Des fosses communes, des explosions et des raids
Pour celui qui voulait unir le peuple et braver Sion !

Les Ramadans du crime, on en a vu partout.
Vive les splendeurs de l'Islam et les fastes d'El Aïd,
Où l'on se tue pieusement entre bons musulmans :
Suprême gloire des ennemis, l'éclat des tyrans !

Ils ont prié le jour de l'Aïd, les mains levées au Ciel,
Et dansé en chantant, en criant, en sanglotant.
Le long du calvaire qui les menait au cimetière.
Ils marchent vers les tombes, tels un océan haletant.
Le défi du peuple, sans reculs, face aux éléments.
Une masse énorme, qui hurle sans peur des avions.

Dieu, as-Tu vu ce courage ? As-Tu vu ces pleurs ?
Là, en Syrie, cette terre que Tu as donnée à Adam.
Des singes et des porcs, devenus prédateurs ,
Des reptiles odieux issu de la gangue des sauriens

Les valeureux syriens, assujettis mortels de Syrie,
Attisés par les états du nord, qui se défilent depuis,
Muris par l'Occident et les droits de l'homme,
Se livrent au destin des armes qui leur manquent.

Sous la férule des chefs et du Nobel, les guerriers,
Le souffle sournois de Sion, suprême gène des States,
Le lobby perfide, invective et charge l'Amérique.
Assume ton Œuvre pour m'étendre dans la région !
Israël est ta conquête, ton arsenal, ta place forte.

Tous ces démocrates, s'excitent de terrasser la Perse,
Depuis toujours leur bête, de peur de ses progrès,
Afin de l'achever, avant son nucléaire pacifique !

Ils commencent l'offense, truandent et tuent,
Exploitant leur prétendu sort de fausse victime !

Pétris par la culture, fiers de leur orgueil arabe,
Ils sont mus par les valeurs de la liberté.

Armateurs par dépit et parrains ultimes,
Chine et Russie , garants alliés dans la région,
Les puissances, ultimes auteurs des massacres,
S'ils ne forcent l'Assassin à sa juste reddition .

Pire que les plus illuminés des adversaires ataviques,
Les racistes des castes pures, aux civilisation supérieures,
Arrogant insatiable, inique potentat d'entre les prédateurs,
Démon fils de Satan, machiavélique et forcené tueur,
Immonde Assad, tu as souillé nos entités et nos êtres.
Tu charries la haine, la vindicte, la honte et la damnation,
Sur ces terres des religions, des prophètes et des cultures.

Dieu, as-Tu vu ce courage ? As-Tu vu ces pleurs ?
Et ces milliers d'innocents tués, devenus des morts ?
Poussés par certains, mus par eux-mêmes,
Ils veulent la liberté . Elire, voter, diriger leurs vies
Et leurs cités et par eux-mêmes gérer la communauté
Gênés par les uns, hués par les autres, exilés, châtiés,
Emmurés, ils veulent la liberté d'assumer leurs destins,
De vivre les jours prescrits et d'agir avec responsabilité,
Pour s'impliquer, devant Tes yeux en toute équité.

Dieu, Tu emportes leurs âmes vers le repos eternel.
J'y crois avec force, en tout espoir de cause et humilité.
Même s'il le fallait, le jour de la Résurrection, prédit,
Evite de ressusciter ces démons, assassins des peuples !
Ceux que l'on voit à l'œuvre ou dont tu sais les manigances.

Evite de les sortir du néant pour finir aux abimes,
Que leurs âmes soient à jamais de l'existence effacées,
Afin qu'elles ne puissent hanter ni les antres des enfers,
Ni les jardins célestes du Paradis! Tu es si juste que j'ai peur,
Que Ta mansuétude, ne pardonne à leurs atrocités !

Dieu, as-Tu vu ce courage ? Dieu, as-Tu vu ces pleurs ?
J'ai vu le fils de Satan, qui sous prétexte de protéger
Son peuple et de garder le pouvoir pour faire front uni
Face à l'adversité, contre l'invasion et la fracture du pays…
J'ai vu des boucheries sous la férule des amis d'Iran,
Le massacre des opposant sous l'œil des protecteurs…

J'ai vu le fils de Satan mener les prière, entouré de fidèles,
Et saluer des mains à la façon des empereurs
Les prosélytes, alliés du moment de l'avatar alaouite,
Les acolytes du monstre, taisent les méfaits du disciple
Et encouragent pour autant, le fils du démon !

J'ai vu les yeux écarquillés, briller de terreur,
Le long des rues qui vont vers le cimetières.
Défilés et processions mortuaires en dépit des avions,
Des milliers de marcheurs scandent à la mort des appels.

Perplexes, ils ont admis le sort qu'il est mourir.
Ils n'ont plus peur des hommes ou presque !
Vainqueurs, ils le savent déjà, même s'ils vont périr.

Les tirs ne font plus peur aux proies mouvantes
Les avions ne pourront plus rien faire au peuple,
Aux militants, qui ont voué leurs vies aux leurs !

Car, ils n'ont plus de vivant que les bras du corps.
Leurs âmes vouées à Dieu, les bombes des snipers,
Ils les narguent, autant que les lâches qui les tirent des airs.
Dieu, as-Tu vu ces âmes ? As-Tu vu ces rires ?
Ils ont des yeux que du Ciel, l'on peut admirer,
Car ils sont de Toi et Tu les as toujours aimés.

STANCES AUX MORTS
LA CHRONIQUE DES ASSASASINS
Première épreuve
Kénitra, le 20 Août 2012

_________________
DR IDRISSI MY AHMED
aamm25@gmail.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Aoû - 00:27 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> Détendez vous -> Art & Culture -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com