Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Manque de sommeil et perturbations du rythme circadien concourent à augmenter le risque de diabète

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> Auto-Formation -> Actualités Medicales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
joulanar
Ultra-V.I.P
Ultra-V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 7 254

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 18:09 (2012)    Sujet du message: Manque de sommeil et perturbations du rythme circadien concourent à augmenter le risque de diabète Répondre en citant

Manque de sommeil et perturbations du rythme circadien concourent à augmenter le risque de diabète
Publié le 20/04/2012






De nombreuses perturbations métaboliques, incluant la réduction de la sensibilité à l'insuline, l’insulino-résistance et l’intolérance au glucose, un risque accru de maladies chroniques, dont l'obésité et le diabète de type 2, ainsi qu’une mortalité précoce ont été associés à des troubles du sommeil ou à sa courte durée. On en sait moins sur les conséquences néfastes d’un déréglement des rythmes circadiens physiologiques imposé par une vie décalée, comme c'est le cas chez les personnes qui travaillent de nuit ou en équipe. Plusieurs éléments suggèrent néanmoins qu’il puisse favoriser l’hyperglycémie, et le diabète avec des effets plus avancés en vieillissant. Ce ne sont encore que des observations, qu’une étude américaine s’est proposé de tester en laboratoire, chez l’homme, en utilisant un processus de désynchronisation dont elle a déjà l’expérience.
Dans le protocole choisi, des perturbations du sommeil et du rythme circadien sont simulées alors que l’alimentation et l’activité restent inchangées. Les 21 volontaires participant (11 jeunes de 23 +/- 2 ans en moyenne, dont 5 femmes ; et 10 personnes de 60 +/- 5 ans, dont 5 femmes) passent environ trois semaines en ne dormant que 5,6 heures par jour tout en vivant sur des journées de 28 heures, une situation similaire à l’accumulation de 4 heures de décalage horaire chaque jour. Qu’on se rassure sur leur état de fatigue, ils ont pu se reposer juste avant, au moins 3 semaines consécutives, avec 10 heures de lit par nuit ! et leur rythme circadien est parfaitement stable au moment de l’entrée dans la phase de test avec une heure de coucher constante pendant cette période, choisie par leurs soins, et une exposition normale à la lumière diurne.
L'exposition à une restriction prolongée du sommeil avec perturbation du rythme circadien en parallèle diminue de 8% en moyenne le métabolisme basal, ce qui pourrait se traduire par un gain de poids annuel de plus de cinq kilos. Elle augmente les glycémies, à jeun (+ 8%, P = 0,0019 ; signed-rank test), et post-prandiale (+ 14%, P = 0,0004 ; t test. Réponse intégrée sur 90 mn + 15% ; P< 0,0001 ; t test), un effet résultant de la sécrétion pancréatique d'insuline insuffisante (diminution de 32% de sa sécrétion post-prandiale). Trois sujets présentent même les conditions d’un pré-diabète (glycémie post prandiale à 2h >140 mg/dl). Les effets délétères sur le taux métabolique au repos, le glucose et l’insuline sont réversibles après 9 jours de réajustement circadien et de récupération du sommeil. Dans leur majorité les résultats de l’expérimentation sont indépendants de l’âge.
Ces résultats suggèrent que la restriction de sommeil et la perturbation du rythme circadien sont associées à une altération du métabolisme et une sécrétion d’insuline insuffisante qui peuvent être à la base d’un risque accru d'obésité et de diabète chez des personnes qui y sont exposées chroniquement. Pour les auteurs, les efforts visant à réduire l'impact sur la santé et le risque de diabète chez les travailleurs postés devraient se concentrer sur l'amélioration de la durée du sommeil et des stratégies de resynchronisation du rythme circadien.



Dominique Monnier


Buxton OM et coll. Adverse Metabolic Consequences in Humans of Prolonged Sleep Restriction Combined with Circadian Disruption. Sci Transl Med. 2012 Apr 11;4(129):129ra43.
jim.fr
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Avr - 18:09 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hannibal
Ultra-V.I.P
Ultra-V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2008
Messages: 8 866

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 23:57 (2012)    Sujet du message: Manque de sommeil et perturbations du rythme circadien concourent à augmenter le risque de diabète Répondre en citant


_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:19 (2017)    Sujet du message: Manque de sommeil et perturbations du rythme circadien concourent à augmenter le risque de diabète

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Médecins Au Maroc Index du Forum -> Auto-Formation -> Actualités Medicales Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com